Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:51

Médias. La présidente du FN était l'invitée de L'Entretien politique, sur France 2, mardi 28 mars. La confrontation avec David Pujadas a été houleuse tant le présentateur vedette de la chaîne s'est enfermé dans des polémiques stériles au lieu de parler politique.

Entre le Front national et les médias, il y a de l'électricité dans l'air. Depuis toujours. Ce mardi 28 mars, en revanche, alors que David Pujadas recevait Marine Le Pen dans l'Entretien politique sur France 2 (voir l'émission ici), le débat a tourné au vinaigre, en grande partie parce que David Pujadas cherchait à coincer  la présidente du Front national sur des controverses capillotractées, en omettant de parler politique.

« Connivence de France 2 avec Macron »

« Si vous avez envie de devenir juge, M. Pujadas, faites du droit et passez votre diplôme. (...) Tout ça c'est du vent. », a-t-elle rétorqué à celui qui lui avait auparavant montrée une photo de mauvaise qualité sur laquelle on voyait Alex Loustau, conseiller régional d'Ile-de-France du groupe FN, lors d'une fête.

Celui-ci aurait fait « un salut nazi » selon le journaliste. « C'est un salut amical. Je trouve vos méthodes particulièrement détestables », répond Marine Le Pen.

Remontée, Marine Le Pen a tout de suite pointé la proximité supposée entre Delphine Ernotte, la présidence de France Télévisions et Emmanuel Macron. « Je sais que madame Ernotte, la patronne de France Télévisions, est une amie de Monsieur Macron.
Vous avez passé trois reportages à charge contre le Front National et contre moi, trois ! Moi, j'aimerais bien savoir quand est-ce que France 2 va faire un reportage sur Emmanuel Macron », a-t-elle demandé.

Une fois l'intensité redescendue, la présidente du FN a déroulé les thèmes de son programme. La crise en Guyane, l'immigration, la sortie de l'euro… ses fondamentaux ont été exposés, notamment le volet économique avec le journaliste François Lenglet.

En fin de programme, elle a balayé les tentations futures de népotisme, en assurant que si elle était élue, ni sa nièce, ni son compagnon Louis Alliot n’occuperaient des postes ministériels.  « Marion est une jeune femme extrêmement talentueuse qui sera, j'en suis convaincue, brillamment réélue comme députée », a-t-elle toutefois glissé.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS