Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 15:45

Ce dimanche 5 mars, un grand rassemblement en soutien à François Fillon a lieu au Trocadéro à Paris.

16h14 : Le discours s'achève sur le chant de la Marseillaise

Le soleil revenu à la fin du discours de François Fillon. Accompagné de son épouse sur scène, il a chanté la Marseillaise avec l'ensemble de ses soutiens.

16h00 : François Fillon évoque ses erreurs

François Fillon se confie et évoque ses erreurs : "Au delà des trahisons du calendrier judiciaire, c’est bien par ma faute que le projet que je porte rencontre de si formidables obstacles. j’ai commis la première erreur en demandent à mon épouse de travailler pour moi, je n’aurai pas du le faire. J’ai commis une seconde erreur dans la manière de vous en parler. Lorsqu’on est profondément honnête, lorsqu’on a passé sa vie pour l’intérêt général, il est difficile de faire face à une telle campagne."

15h52 : François Fillon : "Notre pays n’a pas été gouverné, il a été géré par le premier secrétaire du PS."

"Je crois que notre pays décline et que l’heure est à un dépassement collectif", déclare l'ancien Premier ministre. "Je comprends votre inquiétude, elle s’est d’ailleurs amplifié pendant 5 ans. Cinq années où nous avons vu notre pays descendre dans un long hiver. Toutes les décisions lourdes importantes, reportées, la nomination des amis parce qu’ils sont des amis, le mépris de la vérité qui dérange. Tout ça nous l’avons vu dans un monde qui se fait plus incertain", attaque-t-il la gauche. Sous la pluie battante, François Fillon évoque aussi "la dislocation de l’Europe (...), 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, un pays qui se divise, qui doute." Il tacle François Hollande : "Notre pays n’a pas été gouverné, il a été géré par le premier secrétaire du PS."

"Moi, c’est de la France et des Français que j’ai voulu et que je voudrai toujours me soucier. Et je crois que les millions de voix qui se sont portées sur moi lors de la primaire me permet de dire : “On en veut plus de vos histoires", explique-t-il.

15h48 : François Fillon : "On m’attaque de toute part et je dois en conscience vous écouter"

François Fillon rend aussi hommage à ses partisans réunis : "Vous êtes le peuple qui tous les jours est au travail, qui croit à la famille, qui respecte le drapeau tricolore. Vous êtes le peuple qui ne fait pas de bruit mais qui a du bon sens". Puis, il évoque des départs au sein de son équipe : "On m’attaque de toute part et je dois en conscience vous écouter. Je dois écouter cette foule immense. Mais je dois aussi m’interroger sur ceux qui doutent et qui fuient le navire. Leur responsabilité est immense, la mienne aussi."

15h46 : François Fillon : "Vous êtes la République qui fait de chacun d’entre nous le compagnon de l’autre"

Le candidat de la droite salue "la France qui vient de loin, la France des paysans, des châteaux. La France qui impose aux terroristes sa force morale". "Vous êtes la République qui fait de chacun d’entre nous le compagnon de l’autre. (...) la République n’est que mouvement, si elle tombe elle se relève, tel Gavroche sur sa barricade."

15h38 : François Fillon est sur scène 

François Fillon prend la parole. "Mes chères compatriotes, ils pensent que je suis seul, ils veulent que je sois seul. Est-ce que nous sommes seuls ?", lance-t-il aux manifestants. 
 

15h36 : Tous les fillonistes sont réunis sur scène pour soutenir leur candidat

15h27 : Selon Bruno Retailleau,  200 000 personnes sont présentes au Trocadéro

A la tribune, Bruno Retailleau a déclaré que 200 000 personnes seraient présentes place du Trocadéro. 

15h20 : Jérôme Chartier  galvanise les troupes avant le discours de François Fillon

Fidèle parmi les fidèles, Jérôme Chartier, député du Val d'Oise, s'est chargé de galvaniser les troupes avant le discours du candidat. "C'est parce que vous êtes là pour le soutenir, que François Fillon sera élu !", a-t-il lancé à la foule. 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS