Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 20:46

Entre huit et dix ans de détention, la peine maximale, ont été requis aujourd’hui à l’encontre de sept membres de la filière djihadiste dite de Strasbourg, jugés en appel à Paris pour un séjour en Syrie entre décembre 2013 et avril 2014.

« Je vous demande de ne pas sous-estimer la menace », a lancé l’avocat général, Naïma Rudloff, à la cour, décrivant des hommes installés dans « une relation de travail avec (le groupe djihadiste) État islamique » en Syrie, partageant son idéologie et dont aucun n’a renié son engagement.

Contre Karim Mohamed-Aggad, dont le frère Foued a tué au Bataclan, Radouane Taher et les frères Ali et Mohamed Hattay, barbes noires et sourires en coin, l’avocat général a demandé dix ans de détention et une peine de sûreté de deux tiers, empêchant toute remise en liberté pendant cette durée.

L’avocat général a été un peu moins dur pour les trois autres Alsaciens, moins charismatiques, rasés de près et restés deux mois de moins que les premiers en Syrie: elle a requis huit ans de détention et une peine de sûreté des deux tiers contre Mokhlès Dahbi, Miloud Maalmi et Banoumou Kadiakhe.

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS