Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/10/2015

 

 

 

12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 11:48

Hebergeur d'image

 

 

Sociologue des médias et du genre, auteure du blog académique Contre-discours radical, Hasna Hussein intervient vendredi 10 mars à un séminaire organisé par le ministère des familles sur le thème « Femmes et radicalisation : comprendre, prévenir, agir ».
En se rendant dans des librairies islamiques parisiennes de tendance salafiste, elle a pu constater à quel point les ouvrages et les articles proposés préparent en quelque sorte le terrain aux organisations djihadistes.

La Croix : Quel est le modèle que Daech propose aux femmes musulmanes ? Et pourquoi séduit-il un nombre croissant d’entre elles ?

Hasna Hussein : La propagande officielle de Daech (magazines, vidéoclips ou anasheed, chants islamiques) montre la femme (de) djihadiste comme une « élue », « pieuse » et « modèle » de dévouement à son djihadiste d’époux, d’« endurance » aussi. Les femmes doivent obéir d’une manière absolue à leur mari, se contenter de leurs rôles d’épouse et de mère en se consacrant entièrement à l’éducation et l’élévation des « futurs-djihadistes ». Certaines femmes vont encore plus loin en appelant leurs homologues à accepter la polygamie, ou encore en « légitimant » l’esclavage sexuel. En outre, ce discours se caractérise par la « légitimation » du recours à la violence extrême.

Or, selon les dernières statistiques de l’Unité de Coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT), 30 % des personnes signalées comme radicalisées en 2016 sont des femmes, et un nombre significatif d’entre elles sont mineures. 

Comment des fillettes peuvent-elles être séduites par une idéologie à la fois meurtrière, sexiste et même misogyne ? Pourquoi des femmes souvent nées et élevées en France rejettent un système « égalitaire » où elles disposent de droits et protections ? C’est une question qui me préoccupe en tant que sociologue du genre dans les sociétés musulmanes. (…)

Cet islam ultra-rigoriste n’est-il pas censé ne s’intéresser qu’à la pureté et à la piété ?

Hasna Hussein : Les rayons des librairies islamiques de la rue Jean-Pierre Timbaud, dans le 11e arrondissement à Paris, sont éclairants : on y trouve des articles de mode, de parfumerie et d’alimentation, le tout portant label « islamique », comme ces dernières collections de nounours « halal » sans yeux, baptisés Salah (« le vertueux », en arabe).

Les titres des ouvrages, surtout, sont révélateurs : « Les secrets du hidjab. Voile et tenue vestimentaire de la Femme en Islam » ; « Main dans la Main pour ta réussite, mon cher Mari » ; « Ma sœur, voilà comment Allah et Son Messager veulent que tu sois ! » ; « Femme musulmane, voici les clés pour accéder au Paradis et te sauver de l’Enfer » etc. (…)

Source

via http://www.fdesouche.com/831963-djihadisme-le-discours-salafiste-seduit-les-femmes-et-facilite-leur-recrutement-par-daech

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS