Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/10/2015

 

 

 

17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 13:43

Denk signifie « réfléchis » en néerlandais et « égal » en turc. Il a été créé en 2015 par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk, deux députés mis à la porte du Parti travailliste pour avoir critiqué la politique migratoire du gouvernement du Premier ministre libéral Mark Rutte.

Cette première formation, dirigée par des Néerlandais d’origine étrangère, majoritairement de Turquie, veut combattre « le racisme institutionnel des Pays-Bas », en luttant mieux pour « l’acceptation des immigrés ».

 « Nous voulons écrire l’histoire, sous la direction d’enfants d’immigrés : nous voulons prendre la place qui nous revient dans la démocratie et cela passe par le Parlement », indique le numéro deux du parti, Farid Azarkan.

Nouveau venu sur la scène politique néerlandaise, Denk a été accusé par une partie de la presse d’être « le long bras d’Erdogan », le président turc. Farid Azarkan a refusé de s’exprimer sur le sujet : « La Haye est à plus de 3 000 km d’Ankara. Nous ne parlons que de politique néerlandaise », a-t-il déclaré à la télévision publique.

Mais l’actualité a donné de l’ampleur à cette accusation ce week-end. Les Pays-Bas ont interdit les meetings du gouvernement d’Erdogan, pour aller chercher des voix en faveur d’un renforcement du pouvoir présidentiel turc (référendum du 6 avril). Décision qui a débouché sur une polémique diplomatique. (Ouest-France)

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS