Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 12:40

Hollande

Suite aux accusations de François Fillon à l'endroit de François Hollande, sur France 2, d'avoir organisé à la tête d'un «cabinet noir» des fuites dans les médias sur ses affaires judiciaires, le dirigeant français s’est empressé de dénoncer les «allégations mensongères» du candidat Les Républicains à la présidentielle.

Le Président français François Hollande n'a pas mâché ses mots pour répondre aux accusations que le candidat Les Républicains à la présidentielle François Fillon a proférées à son endroit hier soir à l'antenne de « L'Émission politique », sur France 2, devant des milliers de téléspectateurs.

Le locataire de l'Élysée a notamment « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères » de M. Fillon portées à son encontre, ajoutant que « l'exécutif n'était jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire ».

En outre, le chef de l'État a souligné que les propos de M. Fillon apportaient « un trouble insupportable à la campagne présidentielle qui appelle dignité, sérénité et responsabilité » à 31 jours du premier tour.

Le président a également assuré n'avoir été informé « que par la presse » au sujet des « affaires particulièrement graves » de l'ancien Premier ministre, car « elles touchent à l'intégrité et à l'exemplarité ».

« Le seul scandale ne concerne pas l'État, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice », a-t-il poursuivi dans un communiqué.

Jeudi, sur les ondes de la chaîne publique France 2, François Fillon a ouvertement accusé le Président Hollande d'être impliqué dans les fuites sur ses affaires et l'a accusé de chercher à l'éliminer en tant que candidat.

« Il y a un livre sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauvau dont j'ai pu lire les bonnes feuilles et qui explique comment Hollande fait remonter les écoutes judiciaires à son bureau, comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris. […] On cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé, ce cabinet noir », a-t-il dit, cité par la presse française, avant d'évoquer un « scandale d'État ».

Il a en outre exigé qu'une enquête soit ouverte.

« Dans l'histoire récente, un chef d'État n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité », a complété François Fillon.

Et d'ajouter que François Hollande cherchait à l'éliminer parce qu'il est le candidat « qui représente l'alternance ».

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS