Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 22:42

Une ancienne gendarme volontaire et son mari en chefs de bande, des arnaques pour rassembler « l’oseille » du djihad, et des épousailles via Facebook: cinq hommes et deux femmes sont jugés à partir de lundi.

Sur ce procès pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » au tribunal correctionnel de Paris s’étend l’ombre de Mourad Fares. Considéré comme l’un des plus importants recruteurs français pour le djihad, il est détenu en France, après avoir séjourné en Syrie.

Le couple formé par Ahlam El Haddad et Nassim Tache a lui été interpellé en mars 2014, alors que selon les enquêteurs ils s’apprêtaient à partir pour la Syrie – elle est sous contrôle judiciaire, lui, décrit comme un « leader » par un autre prévenu, est incarcéré. Ils se rencontrent via Facebook début 2013. La jeune fille est alors gendarme volontaire adjointe dans le Var, un contrat à durée déterminée réservé aux jeunes. Le mariage civil et religieux a lieu fin 2013.

Dans un SMS adressé à cette époque à Nassim Tache, Ahlam El Haddad s’interroge sur leur future vie en Syrie: « J’ai peur que labas (sic) pris par la ferveur de l’ambiance entre frères tu me négliges. » D’autres messages sont moins fleur bleue. « Faut tous qu’on fasse tous de l’oseille. Un paquet d’oseille negro (sic) » pour financer un départ, écrit-elle à Johan Juncaj. Ou: « Tu as dis a Nassim que je v mourir martyr avant lui ptdr (sic). » Elle asticote son époux qui peine à se procurer un 4×4 pour rejoindre la Syrie: « Tu te débrouilles. C’est toi l’homme. Tu trouves une voiture pour que ta femme remonte ses affaires« , puis « Je sais pas moi, vole une voiture« .

Selon les enquêteurs, tous deux échafaudent des projets plus ou moins aboutis: trafic d’armes passant par l’Albanie, vol puis revente de stupéfiants saisis par la brigade d’Ahlam El Haddad, escroquerie aux organismes de crédit…

La jeune femme emprunte 30.000 euros grâce à des documents falsifiés. Le couple joue aussi les agences matrimoniales. Ils persuadent une autre prévenue, Zohra Boulligh, d’épouser religieusement et via internet un djihadiste déjà en Syrie.

Elle a depuis divorcé et contracté un autre mariage religieux, cette fois avec Ibrahim Boudina – ce membre présumé de la filière djihadiste de Cannes-Torcy attend son procès aux assises pour un projet d’attentat en France. […]

Nice Matin

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS