Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 14:18

Islam. Pour la première fois, dans toute l’Union européenne, bouter le salafisme hors des entreprises est devenu un droit. Reste à l’exercer avec subtilité. L’islamisme a perdu une bataille décisive mais non la guerre.

Ce 14 mars, par deux arrêts, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de briser la stratégie d’entrisme islamiste dans les entreprises. Burqas, niqabs, foulards ? Les entreprises privées ont le droit de les interdire. Et tout autre comportement ou propagande salafistes aussi.

Deux conditions simples : un règlement intérieur qui bannit les signes visibles religieux et une activité légitimant la neutralité envers les clients, obtenue par des moyens « appropriés et nécessaires ». Une interprétation de la plus haute juridiction européenne qui s’impose aux 28 États de l’Union.

(...)

Le bon sens pour la paix sociale

Répondant à la Cour de cassation française et à son homologue belge, la CJUE a donc balayé la stratégie salafiste. La prétendue “discrimination” d’une réceptionniste belge licenciée pour s’être mise à porter le foulard islamique alors que le règlement intérieur de la société avait interdit le port de tout signe visible religieux ?

Baliverne, dit-elle au nom de la Convention européenne des droits de l’homme, des traditions constitutionnelles communes aux États et de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

À juste raison. La liberté religieuse est un droit qui vaut aussi pour juifs et chrétiens détestés par les islamistes, hindouistes avec lesquels ils se battent de Londres à New Delhi… Interdire le foulard islamique ? Le bon sens pour la paix sociale et la conquête des marchés.

Quant à l’islamiste licenciée de Micropole en 2009 sans préavis pour n’avoir pas répondu aux exigences d’un client de Groupama, qui ne voulait pas de personne voilée ?
Il n’appartient pas au client d’imposer ses règles à une entreprise, dit la CJUE, mais elle aurait pu être licenciée avec un règlement adéquat.

L’esprit de la liberté a gagné une bataille mais non la guerre. France, Belgique, Bulgarie, Pays-Bas interdisent le voile intégral dans l’espace public. Au Royaume-Uni, les juges décident au cas par cas. En Allemagne, cela dépend des États fédérés. Le laisser-faire règne dans d’autres pays. Le temps est venu pour l’Europe de se mettre en ordre de marche contre l’offensive salafiste.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS