Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 21:09

Le Bondy Blog est allé à la rencontre de Salima Maloufi-Talhi, responsable de la French Tech Diversité, dont le programme est lancé ce jeudi 2 mars 2017. Objectif : diversifier le profil des entrepreneurs de la French Tech. Deux millions d’euros vont être mobilisés pour ce programme qui va sélectionner dans les prochains mois 35 projets entrepreneuriaux.

« Nous sommes financés par le Programme d’Investissement d’Avenir. » 
Doté de près de 47 milliards d’euros, le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l’Investissement, a été mis en place par l’Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.

Les 47 Md€ consacrés par l’Etat aux investissements d’Avenir ont été mobilisés en deux temps :
• en 2010, 35 Md€ ont été dédiés à la première vague (PIA1)
• en 2014, le PIA a été renforcé et s’est vu allouer une enveloppe complémentaire de 12 Md€ (PIA2)

caissedesdepots

Qui êtes-vous Salima Maloufi-Talhi ?

Je suis née en France dans les années 80 et j’ai grandi à Alger. Je suis revenue dans les années 90, plus précisément dans le Sud-Ouest de la France. [...]

Qu’appelez-vous “diversité sociale” ?

Chaque année il y a un événement de startups à Las Vegas qui s’appelle le CES. On a constaté que plus de 80% des startups présentes chaque année ont au moins un fondateur ayant fait une grande école.

La diversité sociale passe notamment par là : les personnes qui sortent des grandes écoles ne représente pas 80% des diplômés. Il y a une multitude de formations, c’est dommage que l’on ne retrouve pas les personnes qui en sont issues, d’autant plus qu’il n’y a pas besoin d’un diplôme pour être entrepreneur.

Pour le programme, nous parlons de la diversité sociale comme d’un public cible d’une politique diversité. Qui dit politique diversité dit que cela doit être défini selon des critères objectifs. C’est ce qui a été fait par l’équipe avec l’appui de nos partenaires fondateurs du programme.

Quand vous parlez de diversité vous ne parlez donc pas de diversité ethnique ? Pourtant tout le monde s’accorde à dire que cela manque cruellement.

En l’état actuel des choses, le droit français ne nous permet pas de le faire. Il est interdit de qualifier des bénéficiaires sur leur origine ethnique qu’elle soit vraie ou supposée. Au sein de la French Tech, nous souhaitions lancer un programme pragmatique, il fallait donc mettre en place des critères objectifs pour pouvoir l’évaluer. Avec la diversité sociale, nous pouvons identifier des critères objectifs, des bénéficiaires et évaluer notre action sur la durée. [...]

Bondy Blog

via http://www.fdesouche.com/828447-salima-maloufi-talhi-2-millions-deuros-pour-aider-les-entrepreneurs-de-la-diversite

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS