Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 19:40

Le responsable Sens Commun Rhône et Métropole de Lyon, Marc Dubief, s'interroge en cette "journée des femmes" sur le rôle du communautarisme islamique dans l’augmentation du « sexisme ordinaire » dans les transports en commun. 

Le livre de Nolwenn Weiler, Le Viol, un crime presque ordinaire, paru au Cherche Midi, nous interroge sur ce qu’elle appelle la culture du viol aux Etats-Unis. La France est aussi concernée. Il convient de dénoncer fermement les comportements annonciateurs d’une culture du viol en devenir tel que le sexisme dans les transports publics, phénomène de grande ampleur.

Le Sytral (autorité organisatrice des transports en commun de la Métropole de Lyon) a demandé à des femmes de réaliser, pendant trois mois, des constats sur la ligne 7 (Villeurbanne – Vaulx en Velin).
Les cinq volontaires ont rendu leurs conclusions début septembre 2016.
Sans surprise, ces femmes posent un constat à la fois alarmant et si peu surprenant, « toutes ont été victimes de harcèlement ou de remarques déplacées. » 

Face à cela, la présidente du Sytral avance des mesures à la fois utiles (bus récents, amélioration de l’éclairage de certains arrêts, formation des chauffeurs) et tellement insuffisantes. Ces mesures s’attaquent aux symptômes sans poser noir sur blanc la cause.

C’est que la réponse est gênante pour la socialiste Annie Guillemot, comme pour le maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy (accessoirement ministre de la ville…)

La philosophe Bérénice Levet explique dans une interview au Figaro du 9 septembre : « la véritable domination masculine se trouve dans les territoires perdus [que dessert la ligne 7 du SYTRAL….] de la république ». 

Et elle continue : « si régression de l’égalité entre les sexes et patriarcat il y a en France, cet état de fait est liée exclusivement à l’importation des mœurs musulmanes, et non à je ne sais quelle survivance du passé ». 

Le jugement est au couperet. Il est certainement à nuancer. Reste qu’il convient de s’interroger, et c’est le rôle d’un responsable politique, sur le rôle dans l’augmentation du « sexisme ordinaire », du communautarisme islamique, celui-là même que les élus de gauche cités plus haut entretiennent avec soin à des fins électoralistes…

Il est plus facile de faire l’autruche, d’accuser le patriarcat, les contradicteurs d’amalgame et de racisme, que d’affronter une réalité décidément têtue.

Une fois le problème ainsi posé, la solution n’est plus seulement technique, mais culturelle. De fait, ce ne sont pas les arrêts de bus qu’il faut éclairer, c’est notre culture (et cela concerne tout le monde, tous les citoyens !) et en l’espèce plus particulièrement la galanterie ou l’amour courtois, qu’il faut remettre en lumière ; ce ne sont pas les chauffeurs qu’il faut former, ce sont certains jeunes des quartiers qu’il faut éduquer à cette culture ainsi qu’à l’égalité homme/femme dans une école ferme et juste.

C’est cela que François Fillon propose dans son projet éducation et femme.

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS