Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 18:52

Jean-Claude Boulard, maire du Mans, et Emmanuel Macron. Photo ©SIPA

Présidentielle. Jean-Christophe Cambadélis, par un courrier, a demandé au maire du Mans, Jean-Claude Boulard, de ne plus se réclamer du Parti socialiste après qu’il ait parrainé Emmanuel Macron.

Le premier secrétaire du Parti socialiste l’avait annoncé il y a plusieurs semaines déjà… Tout membre du Parti socialiste amené à soutenir Emmanuel Macron au lieu du candidat désigné par la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon, verrait des sanctions prises contre lui.

C’est ce qu’a acté Jean-Christophe Cambadélis à l’encontre du maire de Mans, Jean-Claude Boulard, révèle Ouest-France. Un courrier a été envoyé à ce dernier le 2 mars. “Ton soutien effectif à un autre candidat que Benoît Hamon, élu lors de la primaire de la Belle alliance Populaire, ne peut être enregistré que comme la décision de t’affranchir de nos règles communes.

Tu comprendras, que, comme toi, nous en tirions les conséquences. Tu comprendras qu’il ne sera plus possible de te réclamer de notre formation politique” écrit Jean-Christophe Cambadélis.

Le sénateur-maire de la ville a répondu lundi 13 mars, informe toujours Ouest France, en accusant le premier secrétaire du parti socialiste d’avoir pris une décision d’exclusion de “façon unilatérale sans procédure contradictoire”.

“Ta lettre illustrerait alors une nouvelle ligne du PS en matière de sanction contrastant avec la passivité dont il a fait preuve à l’égard des frondeurs et notamment d’un de ses leaders : Benoît Hamon, signataire d’un projet de motion de censure contre son gouvernement. Sanctionner des élus loyaux durant tout le quinquennat à l’égard du Président de la république et du gouvernement serait-elle la nouvelle ligne du parti ?”, tacle le maire du Mans.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS