Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 17:04

Des migrants faisant la queue à l'entrée du centre d'accueil à Paris-Porte de la Chapelle. Photo ©Revelli-Beaumont/SIPA

Immigration. Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux visitait le premier centre d’accueil de migrants à Paris mardi 14 mars.

Face à la “pression (migratoire) qui ne se relâche pas”, il a promis l’ouverture de nouvelles places.

Depuis l’ouverture du centre d’accueil des migrants Porte de la Chapelle au nord de Paris, en novembre dernier, plus de 20 000 migrants sont passés par là. Le centre est actuellement saturé, entre 150 et 200 personnes attendant chaque jour devant l’entrée.

Des flux migratoires plus important au printemps

En visite le mardi 14 mars, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, a déclaré que de nouvelles places seraient créées afin d’assurer “la fluidité” du centre parisien d’accueil de migrants, rapporte RFI.

“C’est un enjeu particulièrement important. La pression ne se relâche pas. 
Quand je regarde aujourd’hui la pression qu’il y a sur l’Italie, la pression qu’il y a à la frontière italo-française, la pression qu’il y a à la frontière allemande avec ces déboutés du droit d’asile et en majorité Afghans, qui cherchent à retrouver une perspective dans notre pays, je n’imagine pas que le printemps génère moins de tensions migrations et de flux que n’en ont connu l’hiver ou l’automne dernier (…) Il va falloir trouver des places supplémentaires et c’est la mobilisation à laquelle j’appelle les services de l’Etat et les associations”, a déclaré Bruno Le Roux lors de cette visite.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS