Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 10:56

Présidentielle. Le ministre de l'Aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, a indiqué aujourd’hui dans Le Parisien qu’il soutenait Emmanuel Macron pour la présidentielle. Il est le 5e ministre de Hollande à faire ce choix.

Thierry Braillard (Sports), Barbara Pompili (Biodiversité), Jean-Yves Le Drian (Défense), Manuel Valls (ancien Premier ministre), et maintenant Jean-Michel Baylet… La liste des ministres du quinquennat qui soutiennent Emmanuel Macron s’allonge. Dans une interview accordée aujourd’hui au Parisien, le ministre de l'Aménagement du territoire a expliqué les raisons de son ralliement à l’ancien ministre de l’Economie.

“Le plus à même de tenir la ligne dans laquelle je me reconnais”

“Il me semble que, quand on a mon parcours politique, et face à une situation où la démocratie peut être en péril, il est de mon devoir, en mon âme et conscience, de prendre position” dit-il d’abord pour justifier n’avoir pas exprimé d’opinion jusque-là.

La suite résonne comme un embarrassant aveux de lien de filiation politique qui existe entre le président de la République et le candidat En Marche ! : “Emmanuel Macron (est) le plus à même de tenir la ligne dans laquelle je me reconnais, dit-il. Que ce soit sur le plan idéologique (...) ou sur le plan économique. Et aussi parce qu'il me semble le mieux placé pour battre des candidats que je ne souhaite pas voir accéder à l'Élysée”.

Baylet le promet, il n’a pas vendu son soutien au plus offrant : “La politique ne se fait pas comme cela. Il ne s'agit pas d'une affaire de marchands de tapis, mais de la présidence de la République française.
D'ailleurs, à l'heure où je vous parle, je ne l'ai pas encore averti de ma prise de position”. Selon lui, François Hollande lui-même n’a pas été mis au courant de ce ralliement de dernière minute.
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS