Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 21:18

Résultat de recherche d'images pour "Des milliers de combattants talibans s'infiltrent en Allemagne" Migrants. Selon les services de sécurité allemands, des milliers d'ex-combattants talibans afghans pourraient avoir migré en Allemagne en se glissant parmi les réfugiés.

Angela Merkel devra faire face à un nouveau phénomène en Allemagne. Selon les services de sécurité allemands, des milliers d'ex-combattants talibans afghans pourraient être entrés dans le pays au cours des deux dernières années à l'occasion de la crise des réfugiés.

Ex-combattants de l'EI ?

“Le Bureau fédéral allemand pour les migrations et les réfugiés (Bamf) a rapporté aux autorités allemandes de sécurité, qu'à ce jour, un nombre à quatre chiffres de personnes ont déclaré, lors de leurs entretiens avec les autorités, avoir été en contact avec le groupe islamiste radical en Afghanistan voir s'être battus pour eux”, rapporte ce samedi 22 avril le magazine allemand Der Spiegel.
Il précise aussi que les autorités sont “déroutées” face aux auto-accusations des migrants. “Certains pourraient spéculer sur le fait qu'ils ne seront pas renvoyés de force en Afghanistan, parce qu'être membre des talibans est là-bas puni de la peine de mort”.

Selon Der Spiegel, 70 Afghans sont actuellement sous le coup d'une enquête fédérale, dont six sont actuellement en détention préventive. Toutefois, il n'indique pas si cette détention est liée à leurs liens avec le mouvement islamiste. D'autres doivent comparaître la semaine prochaine devant la justice à Berlin et Coblence, poursuit le magazine.

La criminalité en hausse depuis 2015

De son côté, l'hebdomadaire Die Zeit parle des crimes commis par les réfugiés. Il affirme que la criminalité a baissé en Allemagne entre 2007 et 2015, mais qu'elle est repartie à la hausse dans la plupart des régions du pays.

“Sans les délits commis par des suspects migrants, la délinquance violente aurait poursuivi sa baisse en 2016, ou du moins n’aurait pas augmenté”, écrit Die Zeit. Les chiffres publiés par le magazine montrent que si les migrants représentent entre 0,5 et 2,5% de la population des Länder, jusqu'à 10% des délits leur sont imputables. 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS