Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 22:47

Présidentielle. De passage en Mayenne ce mardi, François Hollande a, sans le nommer, mis en garde Emmanuel Macron quant au second tour de la présidentielle qui l’oppose face à Marine Le Pen.

Emmanuel Macron serait-il trop confiant quant au résultat du second tour de l’élection, prévu le 7 mai ? C’est en tout cas ce que semble penser François Hollande qui, de passage en Mayenne ce mardi 25 avril, a tenu à rappeler que le résultat final n’était pas encore connu. Un avertissement du chef de l’État, qui a fait de la lutte contre le Front national son “ultime devoir” avant la fin du quinquennat.

“Un vote, ça se mérite”

“L’enjeu, c’est que le Front national soit le plus faible possible”, a martelé le chef de l’État. Et pour cela, “il convient d’être extrêmement sérieux et mobilisé, de penser que rien n’est fait parce qu’un vote, ça se mérite, ça se conquiert, ça se justifie, ça se porte”. Des paroles fortes qui, adressées aux journalistes de Libération, de l’AFP et de RFI qui l’accompagnaient dans son déplacement, ont vocation à trouver écho dans les oreilles d’Emmanuel Macron.

Si François Hollande se défend de “s’exprimer comme un mentor ou un tuteur”, ces déclarations sont sans nul doute à l’attention du candidat En marche !, dont la qualification au premier tour de l’élection a semble-t-il été trop célébrée sans prendre en compte la présence du Front national au second tour. “Il n’y a pas eu de prise de conscience de ce qui s’est passé”, a déploré François Hollande. Et d’ajouter : “On a oublié que Marine Le Pen était au deuxième tour”.

“Je vais continuer à me battre”

Emmanuel Macron a réagi à ces propos dans la foulée, en fin d’après-midi au micro de BFMTV. “Si j’ai été très heureux de fêter ce premier tour avec mes équipes dimanche soir, n’en déplaise aux commentateurs chagrins, c’est précisément parce que nous avions plus de deux points d’avance sur Marine Le Pen, et c’est un acquis que je veux ici souligner”, a-t-il répondu.

Et d’ajouter : “Je n’ai jamais considéré que quoi que ce soit n’était gagné […] Je serai le maître de mes propres horloges […] Je n’ai jamais suivi le diktat des médias […] Je suivrai le rythme que j’ai décidé pour faire des choses utiles pour mon pays […] Et maintenant, pendant quinze jours, je vais continuer à me battre, je défendrai le camp des progressistes jusqu’au bout”. Que François Hollande soit rassuré.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS