Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 19:55

Suspicion. Ce 2 avril, dans les colonnes du Journal du dimanche, Jean-Luc Mélenchon a expliqué pourquoi il n'a pas voulu se rallier à Benoît Hamon ou ne lui a pas proposé de se retirer de la campagne présidentielle à son profit.

Jean-Luc Mélenchon n'a pas voulu rejoindre Benoît Hamon et ne lui a pas non plus demandé  d'abandonner la course à l'Elysée pour augmenter ses chances d'accéder au second tour. “Je ne m'occupe pas de lui”, explique le leader de La France insoumise ce dimanche 2 avril dans Le JDD, avançant deux raisons à ce désintérêt.

Un complot

Le candidat à l'élection présidentielle évoque d'abord le fait que l'addition des voix n'est pas une science exacte en politique : “Vous en avez la démonstration avec Benoît Hamon et Yannick Jadot. Additionnés, ils devraient être à 19%”.

Mais ce qu'il reproche réellement au candidat socialiste est, selon lui, la préparation secrète des accords avec Emmanuel Macron pour les législatives. “Hamon est une bonne personne. Mais il représente le PS, le parti du discours du Bourget, qui complote encore un accord aux législatives avec Macron, devenu son candidat officieux”, explique Jean-Luc Mélenchon.   

Voilà pourquoi il ne souhaite pas rentrer dans ces combines, même s'il pense qu'Emmanuel Macron a réussi, comme lui, à “incarner” l'un des deux termes “de l'alternative”, “le règne du marché ou celui de la solidarité”. En conséquence de quoi, le Parti socialiste a, selon lui, “explosé”.
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS