Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 23:08

Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) l’a proposé lors d’un entretien avec Marianne:

« Je veux faire rentrer l’islam dans le concordat pour pouvoir avoir en Alsace-Moselle, une université de formation qui délivrera une certification publique. Et à terme quand on aura fait suffisamment de formations, pouvoir exiger qu’un imam qui prêche en France ait obligatoirement cette certification publique.La troisième proposition concerne l’enseignement de l’arabe. Il faut proposer un enseignement dans un cadre public » (source: Marianne 2016).

Ce que NKM ne dit pas, est que le concordat permettrait aux musulmans d’enseigner l’islam dans les écoles publiques, de rémunérer leurs professeurs, et de faire payer l’entretien de leurs mosquées avec l’argent public. 

La députée du Haut-Rhin Arlette Grosskost (LR) suggère : 

« Faisons l’expérience de l’intégration de l’islam dans le régime concordataire ! L’islam est la deuxième religion de France. Il faut arrêter de se fermer les yeux, on ne reviendra pas en arrière. Il faut permettre aux gens d’exercer leur religion dans des conditions dignes » (source Le Monde 2011)

François Baroin en janvier 2015 sur BFMTV proposait d’utiliser la terre concordataire alsacienne pour

« y loger une fondation islamique pour accueillir les fonds étrangers sous surveillance de l’état pour aider les représentants des musulmans sur tout le territoire à obtenir des financements« . «  On peut proposer des baux emphytéotiques (ndlr: loyers gratuits sur terrains communaux), on peut proposer des accompagnements de financement par des associations culturelles, il y a des moyens qui ne sont pas des contournements mais qui sont des moyens d’accommodement intelligents pour permettre à une religion de pratiquer son culte«  (regarder l’interview)

Le président de la fédération de Moselle des Républicains, le sénateur François Grosdidier, avait déposé en 2006 une proposition de loi  « visant à intégrer le culte musulman dans le droit concordataire d’Alsace et de Moselle » (Lire sur le site de l’Assemblée Nationale). Il avait pris les devant en finançant la grande mosquée (membre des islamistes de l’UOIF) de sa ville de Woippy à hauteur de 3 millions d’euros, par les caisses de sa commune.

Source : l'Observatoire de l'islamisation

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS