Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 17:28

4 salariés sur 10 estiment souffrir d'un manque de reconnaissance. © LEMAIRE/ZEPPELIN/SIPA Santé au travail. Selon une étude du leader de la complémentaire santé Malakoff Médéric, un nombre grandissant de salariés ne se sentent plus impliqués dans leur travail.

Le désamour entre les salariés et leur entreprise est au plus haut. C'est la conclusion d'une enquête annuelle effectuée par Malakoff Médéric auprès de 3.500 employés du privé, qui met en avant le désenchantement que ressentent beaucoup d'entre eux.

Pêle-mêle, ils sont 19 % à déclarer “faire de la présence pour faire de la présence”, 4 sur 10 estiment souffrir d'un manque de reconnaissance de la part de leurs supérieurs et d'autres encore dénoncent un manque d'autonomie et des “procédures imposées”.

Un désintérêt qui va grandissant

Cette enquête fait également ressortir l'aggravation de ces sentiments. “Depuis 2009, les signes d'un désengagement des salariés n'ont cessé de croître”, constate l'étude. Par exemple, la part de ceux qui estiment “faire de la présence pour faire de la présence” a doublé en huit ans.

A tel point qu'aujourd'hui, ils sont 28 % à déclarer vouloir un arrêt maladie, contre seulement 18 % en 2009.

 

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS