Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 19:45

A une semaine du deuxième tour de l’élection présidentielle, et au moment où Nicolas Dupont-Aignan a décidé de rallier Marine Le Pen, le député Les Républicains Thierry Mariani nous livre son analyse de la situation.

Que répondriez-vous aux arguments de ceux qui affirment que ne pas donner de consigne de vote dans ce contexte est une faute morale au regard de la nature spécifique du FN, encore illustrée récemment par la nomination d’un président par intérim aux questionnements négationnistes ou par la proposition formulée par Marine Le Pen d’un moratoire sur l’immigration légale ?

Je ne vois pas ce que la proposition d’un moratoire sur l’immigration légale a de scandaleuse. Il faut arrêter de diaboliser n’importe quoi.

Je pense que les électeurs écoutent les consignes de vote d’une oreille et votent avec leur bulletin. Je refuse toute cette culpabilisation qui est, en réalité, depuis des années, la technique de lutte contre le FN. 

Il faut arrêter d’expliquer que le FN est un ennemi de la démocratie. On peut ne pas partager les valeurs du FN, on peut refuser son programme économique et penser qu’il serait dangereux, mais on voit que la stratégie consistant à dire que le FN est un parti infréquentable n’aboutit pas à l’effet escompté puisque le parti ne cesse de monter.

Je pense que si on s’obstine dans cette stratégie, il se pourrait que la prochaine présidentielle soit la bonne pour Marine Le Pen.

Je pense également que les Français vont rapidement déchanter et s’apercevoir des limites d’Emmanuel Macron s’il est élu président de la République, hypothèse la plus probable.
Quand on voit qu’en quelques jours, les opinions sont en train de changer depuis le 1er tour…Le moment de vérité finira par survenir. Il a réussi, pendant toute sa première partie de campagne, à rester dans le flou.

A partir du moment où il sera élu président de la République, il faudra qu’il sorte du flou ; et en général, on n’en sort qu’à son détriment. 
 

Atlantico

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS