Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 10:48

Ségolène Royal. © Witt/SIPA
Ségolène Royal. © Witt/SIPA

 

Régions. Un rapport du cabinet EY estime que près de 40 millions d'euros ont été investis pour soutenir des entreprises fragiles, beaucoup plus que ce qui se fait ailleurs.

La facture promet d'être salée pour les habitants de Poitou-Charentes. Après avoir révélé l'existence de 111 millions d'euros de factures impayées et de 46 millions d'euros d'emprunts toxiques, le cabinet d'audit EY tacle une nouvelle fois la gestion de la région par Ségolène Royal et son successeur, Jean-François Macaire.

Selon un rapport confidentiel publié il y a quelques jours et que Le Point a pu se procurer, la région aurait fait des investissements “risqués à très risqués” dans des entreprises locales, pour un montant de 36,7 millions d'euros.

En Aquitaine, cinq fois moins sur la même période

Bien sûr, le Poitou-Charentes n'est pas la seule région à investir dans des entreprises pour soutenir leur activité. Mais les auditeurs d'EY pointent l'ampleur de ces dépenses, sans commune mesure avec ce que font ses voisins : sur la même période, l'Aquitaine n'a dépensé que 7,8 millions d'euros pour ses entreprises locales, et le Limousin à peine 100.000 euros.

Le problème étant que, avec la fusion des trois régions qui forment désormais la Nouvelle-Aquitaine, ces deux dernières pourraient être forcées de mettre la main à la poche pour payer les errements de Ségolène Royal.

 

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS