Le président américain Donald Trump s'est enquis lundi de l'élection présidentielle française auprès de l'ambassadeur français à l'ONU, lors d'une visite de ce dernier à la Maison Blanche, au lendemain du premier tour.

Au cours d'une réunion des ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU à Washington, Donald Trump a pris en aparté le représentant français, François Delattre, pour se renseigner sur le vote qui verra un duel, dans deux semaines, entre le candidat pro-Europe Emmanuel Macron et la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen.

"Lors d'un aparté avec le président Trump, celui-ci m'a interrogé sur les élections en France. Je lui ai fait un point de situation en mettant les choses en perspective", a confié François Delattre.

Le président américain avait affirmé la semaine dernière que l'attentat sur les Champs-Elysées "aiderait probablement" Marine Le Pen car "c'est la plus ferme sur les frontières et la plus ferme sur les événements récents en France".

Les ambassadeurs du Conseil de sécurité participaient à un déjeuner de travail avec Donald Trump à l'occasion de la présidence américaine du Conseil en avril.

Le milliardaire républicain a indiqué qu'il était prêt à travailler avec les Nations unies si l'organisation, pour laquelle les Etats-Unis sont les plus gros contributeurs, montre qu'elle est capable de se réformer.

Pendant la campagne électorale, M. Trump avait brocardé l'ONU comme "un club de gens qui se réunissent, discutent et passent du bon temps".