Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 17:22

Un cadre d'En Marche ! accusé de communautarisme : le mouvement de Macron s'enlise dans la polémique

Jugé trop proche d'organisations communautaristes, un responsable d'En Marche ! a été mis sur la touche le 9 avril, tout en conservant ses fonctions... Une décision contradictoire qui a suscité des réactions virulentes.

La polémique autour des accointances supposées de Mohamed Saou, référent du Val d'Oise du mouvement En Marche !, avec le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et les Indigènes de la République, n'en finit pas de rebondir. Le 11 avril, le coordinateur de campagne de François Fillon, Bruno Retailleau, a réagi de manière virulente à une déclaration du mouvement d'Emmanuel Macron à ce sujet.

«Pour En Marche, Mohamed Saou, désormais en retrait poursuivra la campagne qu'il mène sur le terrain!», a déploré le député Les Républicains (LR) dans un communiqué. Celui-ci s'est moqué d'un Emmanuel Macron «incapable de trancher et d'avoir une position claire», tout en critiquant Mohamed Saou. Selon Bruno Retailleau, le référent d'En Marche ! «ne cache pas ses liens avec la mouvance de l'islam politique. Il a même déclaré qu'il ne serait jamais Charlie».

Soufflant le chaud et le froid, En Marche ! avait annoncé le 9 avril dans un communiqué ambigu mettre Mohamed Saou «en retrait» tout en le maintenant à son poste de référent départemental «pendant la durée des travaux de la Commission» d'éthique interne. ...

D'où vient la polémique ? De quoi parle-t-on ?

Inconnu jusque-là du grand public, Mohamed Saou est sous les feux des projecteurs depuis l'«Emission politique» du 6 avril sur France 2. Le candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, y avait été interpellé avec virulence par une invitée. Celle-ci avait accusé Mohamed Saou d'être «tout à fait proche des idées des Indigènes de la République», un mouvement politique de protestation anticolonialiste régulièrement accusé de communautarisme.

En réalité, le référent du Val d'Oise d'En Marche ! fait l'objet d'une polémique depuis la parution, le 12 mars, d'un article intitulé Mohamed Saou, cadre d'«En marche» ou du CCIF ? sur le site Jforum.fr, «le portail juif francophone». 

Captures d'écrans à l'appui, Jforum.fr avait reproché à Mohamed Saou d'être proche idéologiquement du CCIF et de l'islam politique. Ce site internet communautaire avait insisté sur un message publié sur Facebook par Mohamed Saou et dans lequel ce dernier indiquait : «Je n'ai jamais été et je ne serai jamais Charlie», martelant son refus de soutenir Charlie Hebdo après les attentats.

Jforum.fr avait également épinglé Mohamed Saou pour ses messages de soutien envers Karim Benzema, exclu de l'équipe de France de football, ou envers le président turc Recep Tayyip Erdogan, au lendemain de la tentative de coup d'Etat en Turquie.

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS