Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 21:06

La base aérienne turque d'Incirlik La Turquie a expliqué pourquoi elle s’opposait aux visites de parlementaires allemands à sa base militaire d’Incirlik où sont déployés des soldats de la Bundeswehr. Selon Ankara, l’Allemagne devrait revoir sa politique à l’égard de la Turquie.

Les autorités turques interdiront l'accès à la base aérienne d'Incirlik, dans la province d'Adana, aux députés du Bundestag tant que Berlin prendra des mesures hostiles contre la Turquie, a déclaré mardi à Ankara le ministère allemand des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

« L'Allemagne regarde la Turquie d'un mauvais œil […]. L'Allemagne doit comprendre que la Turquie, qui faisait tout ce que voulait Berlin, n'existe plus […]. Dans ces conditions, nous ne pouvons pas permettre aux parlementaires allemands de se rendre à Incirlik. Nous en discuterons lundi avec le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel », a indiqué M. Cavusoglu devant les journalistes.

Toutefois, les autorités turques pourraient revenir sur leur décision concernant l'accès à la base d'Incirlik si Berlin prend des mesures pour se rapprocher d'Ankara, a ajouté le ministre.

 

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déjà soumis l'accès à la base d'Incirlik à une condition lors du récent sommet de l'Otan, d'après le journal turc Hurriyet. Selon le Président, les députés accusés par Ankara de liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), classé comme organisation terroriste en Turquie, ne seront pas admis à la base militaire d'Incirlik.

Ankara a interdit à la mi-mai à une délégation parlementaire allemande de rendre visite aux soldats de la Bundeswehr à Incirlik. Les deux pays menaient des négociations à ce sujet depuis début avril. La chancelière allemande Angela Merkel a plus tard annoncé que son pays recherchait toujours d'autres bases capables d'accueillir son contingent militaire actuellement déployé à Incirlik.

La Turquie accuse l'Allemagne d'avoir refusé de lui délivrer les militaires qu'Ankara accuse d'implication dans le coup d'État échoué de juillet 2016, ainsi que des militants du PKK.

À l'heure actuelle, quelque 260 militaires allemands sont déployés à Incirlik. Ils « accomplissent des missions de reconnaissance et de ravitaillement des avions » qui portent des frappes contre les djihadistes de Daech en Syrie et en Irak, d'après la chaîne de télévision allemande Deutsche Welle.

En 2016, la Turquie avait déjà empêché aux parlementaires allemandes de se rendre à la base d'Incirlik suite à l'adoption en juin par le Bundestag d'une résolution condamnant le génocide en 1915 des Arméniens sous l'Empire ottoman.

Ankara avait finalement accepté d'accueillir les parlementaires allemands après plusieurs mois de discussions et seulement après qu'Angela Merkel a déclaré que la résolution sur le génocide n'était pas « juridiquement contraignante ».

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS