Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 10:57

Politique. À quelques jours de quitter l’Élysée, François Hollande se livre dans un long entretien accordé à L’Obs. Regrettant de “ne pas avoir mieux convaincu ni davantage rassemblé” pendant son quinquennat, le président de la République affirme qu’il souhaite écrire un livre pour s’expliquer.

Que va faire François Hollande à partir du 8 mai ? Dans un entretien à lire dans L’Obs ce jeudi 4 mai, le président de la République a avancé qu'il devait expliquer sa présidence aux Français, “dans un livre direct”, écrit par ses soins, après les nombreux ouvrages publiés par des auteurs extérieurs à l'Élysée.

Il ne ferme aucune porte

“Il y a eu trop de livres indirects, dont Le Monde a récemment affirmé que trois d'entre eux m'avaient tué. C'est exagéré. Mais je me dois d'expliquer, dans un livre direct, ce que je n'ai sans doute pas assez expliqué”, insiste-t-il dans l'hebdomadaire. Les trois livres dont il est question sont ceux de Valérie Trierweiler (Merci pour ce moment), Aquilino Morelle (L'Abdication) et Fabrice Lhomme et Gérard Davet (Un président ne devrait pas dire ça).

S'il “refuse de [se] projeter dans l'avenir” jusqu'au 8 mai, le chef de l'État ne ferme aucune porte. “Moi, contrairement à [Nicolas Sarkozy), je ne renonce à rien. Ce n'est pas la fin de ma vie, c'est le début d'une nouvelle...”

“J'ai été très tôt impopulaire”

Le président se targue d'ailleurs de tirer sa révérence en ne souffrant finalement pas d'une image trop négative auprès des Français. “Je reconnais que j'ai été un président impopulaire, mais, enfin, je n'ai pas été haï.

Moi, j'ai été très tôt impopulaire, et cela m'a atteint, contrairement à ce que l'on prétend, mais cela ne m'a jamais empêché de gouverner et, surtout, je n'ai pas senti de grande hostilité contre moi, sauf à la période du mariage pour tous. Aujourd'hui, je suis à deux doigts d'être aimé !”, a-t-il plaisanté dans un rire.

 

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS