Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 20:42

François Bayrou et Marielle de Sarnez. © WITT/SIPA

Justice. Bien que Garde des Sceaux et garant de l'indépendance de la justice, François Bayrou a pourtant affirmé son soutien à Marielle de Sarnez, visée par une enquête sur l'emploi d'assistants parlementaires au Parlement européen.

Être à la fois Garde des Sceaux et prendre parti dans une affaire ? Le mélange des genres ne fait pas peur à François Bayrou. Lundi soir, on a appris que Marielle de Sarnez faisait l'objet, au même titre que 18 autres eurodéputés, d'une enquête préliminaire pour abus de confiance. Mardi matin, elle a annoncé son intention de porter plainte pour “dénonciation calomnieuse”.

Malgré ces annonces de procédures, il n'aura fallu que quelques heures pour que le ministre de la Justice lui apporte un soutien discret, mais pas inaperçu.

La magistrature en émoi

Soupçonnée d'avoir rémunéré une assistante parlementaire qui effectuait en fait d'autres missions, Marielle de Sarnez, ministre en charge des Affaires européennes, s'est défendue dans un long communiqué sur Twitter, dans lequel elle clame son innocence.

Un communiqué que François Bayrou, qui se pose en chevalier blanc de la moralisation de la vie publique, s'est empressé de repartager à son tour.

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-05-30%20a%CC%80%2018.16.09.png

© Capture d'écran Twitter

Au sein de la magistrature, ce choix fait grincer des dents. “Comment interpréter le fait que le Garde des Sceaux, qui s'est abstenu de tout commentaire dans l'affaire Ferrand au nom de l'indépendance de la Justice, tweete en faveur d'une collègue ministre alors qu'elle est sur le point de lancer une procédure judiciaire ?”, s'interroge ainsi le syndicat FO magistrats, contacté par Le Parisien.

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS