Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 19:15

Quels sont les premiers enseignements de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ? A l'occasion de la visite officielle de Vladimir Poutine à Versailles, ce 29 mai 2017, Emmanuel Macron et son homologue russe ont évoqué les relations bilatérales, la situation en Syrie, en Ukraine, en Libye et dans la péninsule coréenne.

Les présidents russes et français se sont rencontrés pour la première fois à l’occasion de la visite de Vladimir Poutine à Versailles le 29 mai. Une rencontre qualifiée d'«extrêmement [franche], direct[e]» par le président français, Emmanuel Macron.

Auteur: RUPTLY

Lors de la conférence de presse conjointe avec le président russe Vladimir Poutine, le président français, Emmanuel Macron, a admis qu'il avait des «désaccords» avec son homologue russe. Il a toutefois estimé que les deux dirigeants seraient en mesure d'en discuter ouvertement. 

Le chef d'Etat français a également souligné l'importance du rôle joué par la Russie dans le monde. «Aucun problème majeur dans le monde ne peut être résolu sans la Russie», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.

«Notre priorité absolue c'est la lutte contre le terrorisme, l'éradication des groupes terroristes et en particulier Daesh. C'est le fil directeur de notre action en Syrie», a expliqué le locataire de l'Elysée. Emmanuel Macron a également déclaré qu'il souhaitait un renforcement de la coopération avec la Russie, y compris en dehors du cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre Daesh.

Le président français a toutefois précisé sa ligne rouge : «Toute utilisation d'armes chimiques fera l'objet de représailles et d'une riposte immédiate de la part des Français.»

Emmanuel Macron a exclu l’hypothèse d'une réouverture de l'ambassade française à Damas et plaidé pour une transition démocratique pour la Syrie. Il a cependant souhaité que l'Etat syrien soit préservé et déclaré qu'il faudrait «discuter avec l'ensemble des partis en présence [dans le dossier syrien] y compris les représentants de Bachar el-Assad».

De son côté, Vladimir Poutine a déclaré : «Nous partageons l'idée que le but principal que nous avons est la lutte contre le terrorisme.» «En ce qui concerne le problème syrien, notre position est claire [...] nous estimons que l'on ne peut pas combattre la menace terroriste en détruisant l'Etat», a-t-il néanmoins souligné.

Le président russe a également estimé que la Russie et la France étaient déterminées à coopérer pour résoudre les crises en Syrie, en Ukraine et dans la péninsule coréenne. «Nous invitons monsieur le président [Emmanuel Macron] en Russie, j'espère qu'il pourra passer quelques semaines à Moscou», a-t-il ajouté. 

Les deux dirigeants se sont par ailleurs accordés sur la création d’«un groupe de travail» franco-russe pour lutter contre le terrorisme.

Détails à suivre...  

suivre

Partager cet article

Repost 1
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS