Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 17:56

Sept ans de prison requis contre un jeune de 18 ans, jugé pour onze faits commis en novembre et décembre près du parc Josaphat.

À l’issue d’un long et vigoureux réquisitoire, la substitut du procureur a requis, hier matin, sept ans de prison ferme à l’encontre de Mamadu B., 19 ans. Une peine énorme pour un garçon de son âge qui comparaît pour la première fois devant un tribunal correctionnel pour majeurs. Pourquoi une telle sévérité ? Car les faits sont gravissimes.

La première plainte remonte au 27 novembre 2016. Ce matin-là, une jeune femme fait son jogging dans le parc Josaphat, à Schaerbeek, quand elle croise un jeune homme de 18 ans. Selon le témoignage de cette dernière, le jeune garçon lui demande son GSM et son sac. Dans celui-ci, il trouve un crayon à maquillage qu’il utilise comme arme. Il lui pointe sous la gorge et la force à lui administrer une fellation, en plein parc. Puis, il lui donne trois gifles avant de la laisser partir.

Le 27 décembre dernier, une dame se fait voler son GSM par un jeune homme armé d’un couteau, dans la rue de la Ruche. Elle dépose plainte et, le lendemain, vers 7h40, appelle la police en disant avoir vu son agresseur dans la même rue. Peu avant et peu après, le jeune a fait deux autres victimes, une à 7h20, l’autre à 8h25 ! Avec le même modus operandi : l’exhibition d’un couteau et le vol de GSM et d’argent. Finalement, la zone de police Bruxelles-Nord lui tend un piège qui se referme sur lui le 29 décembre au matin.

Interpellé, le jeune Mamadu B. est déjà connu pour 14 faits commis alors qu’il était mineur. Né en octobre 1998, il venait tout juste de quitter l’IPPJ de Fraipont. Et, surtout, il est répertorié comme membre d’une bande urbaine, et pas n’importe laquelle : le Négatif Clan, dont les dirigeants ont été lourdement condamnés l’été dernier.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS