Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 21:54

Daesh menace huit pays de carnage et conseille aux musulmans de «rester à l'écart» D'après une agence de presse belge, Daesh menace dans un nouveau message plusieurs pays occidentaux et la Russie d'attaques meurtrières et appelle les musulmans à ne pas se rendre dans les endroits fréquentés des grandes villes, afin d'être épargnés.

L'Etat islamique a proféré des menaces à l'encontre de huit pays : la France, la Russie, la Belgique, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et l'Italie, selon l'agence de presse belge Belga.

D'après Pieter Van Ostaeyen, expert belge spécialisé dans le djihad international cité par Belga, le message a été diffusé via les canaux de l'organisation terroriste et semble donc «authentique». Difficile néanmoins d'évaluer le niveau que représente cette menace. En Belgique, l'Ocam (Organe de coordination pour l'analyse de la menace) mène actuellement l'enquête. 

Dans sa déclaration, rédigée dans un très mauvais anglais, le groupe terroriste appelle aussi les musulmans à rester à l'écart des endroits fréquentés, comme les marchés, les rues animées, les places ou les parkings. «Les soldats du califat s'y feront exploser, y écraseront des gens et leur trancheront la gorge», poursuit le message.

«Ce n'est pas la première fois qu'un tel message de menace est diffusé. L'Ocam les examine à chaque fois qu'ils apparaissent. Pour l'instant, le niveau de menace reste à trois», a fait savoir le porte-parole du ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon.

Le 30 mai dernier, l'organisation terroriste aurait déjà diffusé un texte sur internet, dans lequel elle aurait laissé sept jours à Emmanuel Macron pour répondre à ses demandes, promettant une nouvelle vague d’attentats sanglants dans le pays si le délai n'était pas respecté. L’authenticité de ce message n’avait pu être vérifiée.

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS