Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 20:32

 

Alors qu’il y a quelques jours les Etats-Unis déclaraient avoir « des informations » comme quoi le gouvernement syrien préparerait une attaque chimique et indiquaient être prêts à intervenir dans ce cas, on note une intensification des vols de reconnaissance américains dans le ciel syrien, selon la chaîne de télévision Al-Mayadeen qui constate que les mêmes signes étaient apparus avant la frappe américaine contre les positions de l’armée syrienne à Deir ez-Zor en septembre 2016.

De son côté la chaîne de télévision américaine CNN, citant plusieurs sources anonymes, affirme que Washington a déployé des navires et des avions dans le cadre d’une éventuelle attaque contre une base aérienne en Syrie.

A Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie ne laissera pas sans réponse les potentielles provocations des États-Unis lancées contre les Forces armées syriennes, en ajoutant que «des experts affirment ouvertement qu’il est très probable que les extrémistes profitent des avertissements de Washington pour organiser une provocation et en transférer la responsabilité sur l’armée syrienne».

On peut en effet se demander l’intérêt qu’aurait le régime syrien d’utiliser des armes chimiques alors que ses troupes remportent succès sur succès contre l’Etat Islamique, avec l’aide de la Russie et de l’Iran. On comprend mieux par contre ce qu’une telle « attaque sous faux pavillon » amènerait comme avantage à ceux qui ont pour seul but la chute du Président Assad.

Concrètement les systêmes de défense S300 et S400 sont aptes à sécuriser le ciel syrien, ce sera donc une décision politique de les faire intervenir contre des bombardiers américains.

On note par ailleurs actuellement un durcissement de la politique Russe envers les Etats-Unis. Le Ministère Russe des Affaires Etrangères a en effet informé qujourd’hui qu’une « réponse » allait être donnée très rapidement aux expulsions de 35 diplomates russes des Etats-Unis fin 2016.

A l’époque Vladimir Poutine avait préféré ne pas riposter, misant sur un réchauffement des relations avec Washington après l’entrée en fonction du Président Trump. Après plusieurs mois de patience, les faits montrent qu’il n’en est rien, et la Russie va donc adapter sa politique en conséquence.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS