Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 16:57

 

Un millier de mahométans, donc, et certains d’entre eux qui, semble-t-il, supportent mal que les autochtones, les non-musulmans, n’observent pas le ramadan.

Dans le quartier ethnique de la ville, Kermoysan, les clients d’un établissement ont ainsi été « interpellés » par des jeûneurs qui leur ont intimé l’ordre de « ne pas boire et de ne pas manger devant eux ».

Un patron de restaurant a reçu des appels lui demandant de fermer son établissement en journée « pour ne pas choquer la communauté ».

 

Nous avons ainsi de très nombreux témoignages de villes où, « la communauté » étant importante – voire majoritaire –, c’est la charia qui s’impose, même aux musulmans qui ne pratiquent pas : réflexions menaçantes, menaces directes, passages à l’acte.

Un observateur de l’islamisation galopante de notre pays confirme : « La scène qui se passe à Quimper est à une petite échelle, mais des scènes comme celle-là ont lieu systématiquement dans de nombreux quartiers à forte population musulmane, dans toutes les grandes villes de France.

Ces musulmans ne font qu’appliquer leur religion. Il suffit de voir ce qui se passe en cas de non respect du ramadan dans les pays musulmans. » Nous évoquions récemment (Présent du 7 juin) le cas de l’Algérie où l’on pourchasse les « dé-jeûneurs » kabyles.

Des pays jusqu’alors tolérants, comme la Tunisie (du temps de Bourguiba, restaurants et cafés restaient ouverts pendant le ramadan), traquent désormais férocement les contrevenants. Quatre Tunisiens viennent ainsi d’être condamnés à un mois de prison pour « outrage public à la pudeur » : ils avaient mangé un sandwich dans un jardin public…

 

Même répression au Qatar, au Koweït, au Maroc (naguère très tolérant), en Egypte (où l’on accompagne le ramadan de massacres de Coptes), le pompon revenant à l’Arabie saoudite avec flagellations et lourdes peines de prison à la clef.

Mais ça, c’est là-bas. Le problème, c’est que ça se répand et se banalise en France et en Europe.

Notamment en Grande-Bretagne (Londres à un maire musulman champion de la tâqiya) où le calendrier scolaire a été adapté – et imposé aux non-musulmans – pour être en règle avec la stricte observance du jeûne moslem. Un internaute de cette Bretagne écrit : « Il est évident que la population quimpéroise change, et de plus en plus vite.

 

Chaque semaine, de nouveaux Africains débarquent à la gare. Ne nous faisons aucune illusion, l’âme bretonne s’en va, le particularisme breton, ou ce qu’il en reste, va fondre complètement.

Voyez la population parisienne de 2017… Le fait que nous soyons sur le territoire historique appelé Bretagne ou Breizh ne changera rien.

Resteront les noms de lieux et c’est tout. Et tout cela se passe sous les applaudissements de certains militants bretons… ».

Alors ? Alors prendre exemple sur des hommes debout : les Corses !

 

ALAIN SANDERS

alain.sanders@present.fr
source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS