Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 12:21

Margarita Simonyan Un producteur de Ruptly s’est vu refuser l’accès à la rencontre Macron-May à l’Élysée, un événement qui a fait réagir la rédactrice en chef de Sputnik. Elle a pointé du doigt l’attitude hostile du service de presse de l’Élysée vis-à-vis de la presse étrangère.

Margarita Simonian, la rédactrice en chef de la chaîne de télévision RT et de Sputnik, s'est prononcée sur le refus du service de presse d'Emmanuel Macron de laisser un producteur de Ruptly assister à la rencontre entre le Président français et le Premier ministre britannique, qui s'est déroulée mardi 13 juin à l'Élysée.

« La dernière fois, nous avons demandé à Macron comment il envisageait d'établir les relations avec les journalistes étrangers. Voilà la réponse! », a-t-elle fustigé.

Pour rappel, le service de presse de Macron a annoncé la veille de la rencontre en question qu'afin d'y assister, il suffisait d'avoir une carte de presse valable, sans aucune restriction supplémentaire à l'égard des médias étrangers.

Or, après que le producteur de Ruptly a présenté à l'entrée sa carte de presse arborant le nom de son agence, on lui a demandé de se retirer, car il « n'était pas accrédité ».

Pendant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait déclaré que son QG avait subi des attaques auxquelles la Russie aurait été mêlée. Pourtant, le fondateur d'En Marche! n'avait alors fourni aucune preuve attestant de cette implication. 

En outre, le QG d'Emmanuel Macron, alors candidat à la présidentielle, a accusé les médias russes RT et Sputnik d'implication dans la diffusion des informations selon lesquelles l'homme politique posséderait un compte bancaire aux Bahamas. Sputnik a qualifié ces allégations de fausses, quant à Mme Simonian, elle a souligné que le porte-parole de M. Macron n'avait pas réussi à fournir un seul exemple de diffusion de fake news par les médias russes.

En outre, lors d'une rencontre avec Vladimir Poutine à Versailles, Emmanuel Macron a déclaré que Sputnik et RT diffusaient de fausses informations. Margarita Simonian a alors rétorqué qu'aucune preuve qui puisse appuyer les déclarations hostiles d'Emmanuel Macron à l'égard de Sputnik et RT, n'existait.

Pour sa part, Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, a qualifié ces accusations de « produit de la campagne anti-russe déclenchée à l'époque de l'administration Obama et qui par inertie s'est répandue dans d'autres pays, notamment en Europe ».

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS