Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 20:11

Sur fond de tensions sino-américaines dans le Pacifique, un amiral US se dit prêt à effectuer une frappe nucléaire contre la Chine si le Président Donald Trump le lui ordonne.

Le commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique, Scott Swift, s'est déclaré prêt jeudi à réaliser une frappe nucléaire contre la Chine si le Président Donald Trump le lui ordonne, relate Associated Press.

«La réponse est oui», a-t-il indiqué lors d'une conférence sur la sécurité en Australie, en répondant à la question d'un scientifique qui voulait savoir s'il effectuerait une frappe nucléaire contre la Chine sur l'ordre de Donald Trump.

 

La Flotte américaine déployée dans le Pacifique compte trois porte-avions nucléaires et plus de vingt sous-marins nucléaires.

La veille, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, a déclaré que la Chine pourrait être le principal concurrent des États-Unis. Parmi la Chine, la Russie et l'Iran, «je choisirai la Chine», a-t-il indiqué dans une interview au Washington Free Beacon. Ce pays pourrait le plus concurrencer les États-Unis dans une perspective à moyen et à long terme, selon lui.

Les relations entre la Chine et les États-Unis se sont beaucoup dégradées ces derniers mois. Les tensions les plus importantes sont liées à la mer de Chine orientale.

La Chine et certains pays de la région dont le Japon, les Philippines et le Vietnam, ont des divergences concernant les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale. Washington ne considère pas les territoires en litige comme chinois et insiste sur son droit de se déplacer et d'agir partout où cela est autorisé par le droit international.

 

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS