Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 17:20

 

 

Application. Depuis plusieurs jours, il est possible de télécharger l'application No-Go Zones sur Google et Apple.

Un vol, une incivilité, une agression à signaler ? C’est désormais possible avec No-Go Zones, une nouvelle application pour téléphones portables qui permet de signaler en temps réel, grâce au système de géolocalisation, les dangers urbains. Proposée au téléchargement depuis le 27 juin dernier, cette application aide à “signaler, repérer et éviter les lieux dangereux se trouvant autour de nous et partout ailleurs” selon la description faite par les créateurs sur le site de téléchargement d’Apple.

 

Ainsi, quatre catégories sont proposées : agressions, vols, harcèlements et incivilités.

N’importe quelle personne qui a téléchargé l’application peut donc faire un signalement, simple et rapide. Selon France 24, qui a repéré cette application, “il a, pour le moment, été impossible d'identifier les créateurs de "No-Go Zone". Sur le Google Store, on peut voir que l'application a été développée par Laty Corporation et que l'adresse de l'entreprise se situe à Nantes. Or, il est impossible de trouver une quelconque Laty Corporation à Nantes ou sur le territoire français”. Le mystère, donc, reste entier sur l’identité des créateurs de l’application.

“No-Go Zones”, une formule popularisée par Fox News

L’expression de No-Go Zones avait été popularisée en 2015 par la chaîne de télévision américaine Fox News, lorsqu’un consultant avait évoqué en plein direct “des endroits dans Paris où les policiers ont encore peur d'aller”, tout en comparant Paris à la ville de Bagdad. La polémique avait emflé jusqu’à la réaction d’Anne Hidalgo, qui avait porté plainte contre la chaîne de télévision, qui avait fini par s’excuser.

 

 

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS