Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 12:12

 

Damas affirme avoir retrouvé des armes chimiques en provenance des Etats Unis et de Grande Bretagne dans les réserves d'armes des groupes extrémistes. La Russie espère une enquête.

 
Le ministère des affaires étrangères syrien a déclaré avoir retrouvé dans les dépôts d'armes des groupes terroristes à Alep et aux alentours de Damas des armes chimiques provenant d'entreprises américaines et anglaises:
«Tout le matériel spécial retrouvé se compose de grenades à main et de pièces de lance-grenades munies de substances toxiques CS et CN (…). Les munitions chimiques ont été produites par la société Federal Laboratories sur le territoire des États-Unis, alors que les substances toxiques ont été fabriquées par les sociétés Cherming Defence UK (Royaume-Uni) et NonLethal Technologies (États-Unis)»
La Syrie accuse ainsi la coalition américaine de violer la Convention sur l'interdiction des armes chimiques. De leur côté, les Etats Unis et la Grande Bretagne affirment que ces armes n'ont jamais fait partie du programme d'aide aux "opposants" syriens. Ce qui n'implique pas pour autant la négation de leur existence ...
 
Le représentant de la Russie à l'ONU propose qu'une enquête soit ouverte et que la question soit soulevée devant le Conseil de sécurité. Ce serait en effet le seul moyen de faire le jour sur ces accusations d'utilisation d'armes chimiques, mais il y a peu de chance pour que les Etats Unis le laissent faire.
 
Rappelons que Damas a toujours réfuté être impliqué dans les attaques chimiques commises sur son territoire et qu'une enquête va enfin être menée sur le terrain en ce qui concerne celle de Khan Cheikhoun, à laquelle la Syrie entend participer activement pour prouver son innocence:
«Dans les prochains jours, nous recevrons une délégation» d'une commission conjointe de l'ONU et l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) qui enquête sur l'attaque d'avril au gaz sarin contre une localité rebelle dans la province d'Idleb (nord-ouest), a affirmé à la presse à Damas Fayçal Moqdad.
Ce serait peut être la bonne occasion pour identifier l'origine des armes chimiques utilisées contre les civils et la coopération des membres de la coalition américaine serait également une preuve de leur bonne foi. Mais sont-ils réellement intéressés par une enquête objective? 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS