Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 10:24

Société. Près d’un millier de migrants ont été évacués de la porte de la Chapelle, à Paris, pour être relogés dans un camp préparé secrètement par les autorités, rue Lacretelle, dans le XVe arrondissement.

Philippe Goujon, le maire du XVe arrondissement, n'était même pas au courant. "J’ai appris fortuitement qu’un camp de 500 migrants allait s’installer sur mon arrondissement, sur un site universitaire. Un camp avec des tentes de la Croix Rouge comme en Syrie ou au Liban ! Le préfet de région m’a dit qu’il n’avait pas trouvé d’autres sites en Île-de-France", a déclaré le maire LR du XVe au Parisien.

Un camp pour 15 jours ?

Ce camp, installé rue Lacretelle, près de la porte de Versailles, a été mis en place pour désengorger celui de la porte de la Chapelle, dans le nord de la capitale. L'opération a été minutieusement préparée. Ce matin, vendredi 18 août, près de 350 policiers ont évacué dans une trentaine de bus le millier de migrants qui stationnaient à la Chapelle. La veille, des ouvriers de chantiers installaient les toilettes dans le nouveau camp du XVe arrondissement.

Officiellement, les migrants ne devraient rester que 15 jours. "C’est ce qu’on m’a dit en tout cas, mais est-ce pour me rassurer ?" se demande le maire Philippe Goujon. Selon Le Parisien, la mairie du XVe est assaillie de coups de téléphone d'habitants vent debout contre cette installation. La mairie de Paris, également mise en cause, rétorque quant à elle que le terrain appartient à l'État, et que la décision ne lui revient pas.

source

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS