Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 22:09

Compte tenu du nombre de sympathisants de Daech en Bosnie-Herzégovine, le pays a toutes les chances de devenir un tremplin pour les terroristes chassés de Syrie et d'Irak qui veulent continuer leur lutte en Europe, estime le Président de la République tchèque Milos Zeman.

Après leur défaite en Syrie et en Irak, les terroristes de Daech peuvent s'établir en Bosnie-Herzégovine pour lancer leurs futures attaques contre les habitants des pays européens, a déclaré le Président tchèque Milos Zeman dans une interview accordée à la chaîne vidéo du journal Blesk.

 

«En plus du fait que les islamistes se déplacent vers l'Afghanistan, où il ont de grandes chances de succès, il est dangereux qu'ils créent une base terroriste en Europe. C'est la Bosnie qui pourrait devenir cette base», a-t-il indiqué.

Selon lui, les islamistes ont beaucoup de partisans en Bosnie-Herzégovine.

«Des drapeaux noirs de l'État islamique flottent déjà dans de nombreux villages et villes bosniaques. Le danger surgirait si des personnes en fuite [de Syrie et d'Irak, ndlr] s'y regroupent après la défaite de l'État islamique», a ajouté le Président.

Si cela arrive, les États européens devront réagir à une nouvelle menace terroriste.

«Il faudrait négocier avec les autorités de la Bosnie-Herzégovine sur la manière de réduire ce danger ou de l'éliminer», a déclaré Milos Zeman, avant d'ajouter qu'il revenait actuellement au Conseil de l'Europe de régler ce problème.

Toutefois, le Président s'est dit de nouveau très sceptique quant à la capacité de l'Europe de faire face à une menace terroriste. À son avis, les manifestations de masse comme celles qui ont récemment eu lieu à Barcelone et précédemment dans d'autres villes européennes ne contribueront pas à la lutte contre le terrorisme.

«L'Europe n'est pas capable de protéger ses frontières, l'Otan n'est pas capable de se battre contre Daech, et les États européens ne sont pas capables d'expulser les islamistes radicaux», a-t-il conclu.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS