Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 20:56

Les sanctions décrétées contre Moscou par les pays de l'UE leur infligent des pertes de 2,67 milliards d'euros par mois, les pertes de la Russie étant estimées à 46 milliards d'euros en trois ans, a indiqué Idriss Jazairy, rapporteur spécial du Conseil des droits de l'homme, constatant que la Russie avait su s'adapter à la nouvelle situation.

Les pertes pour les pays de l'UE ayant rejoint les sanctions contre la Russie sont estimées à quelque 3,2 milliards de dollars (2,67 milliards d'euros) par mois, tandis que celles de la Russie sont évaluées à 55 milliards de dollars (46 milliards d'euros) en trois ans, indique Idriss Jazairy, rapporteur spécial sur les effets négatifs des mesures coercitives unilatérales dans le domaine des droits de l'homme, dans un rapport faisant suite à une visite en Russie.

Selon Idriss Jazairy, «les pertes totales causées par les sanctions pourraient atteindre 130 milliards d'euros pour l'Union européenne et en Russie», sans pour autant avoir la moindre contrepartie positive. 

 le rapport d'Idriss Jazairy présenté lors de la 36e session du Conseil des droits de l'homme qui se tient à Genève, les sanctions, loin d'avoir eu un effet positif, ont été contreproductives, notamment parce que, dans le contexte de la mondialisation et de l'intégration de la Russie dans l'économie internationale, elles se sont répercutées sur les pays mêmes qui les avaient instaurées. En outre, les autorités russes ont su trouver une politique économique efficace et le marché russe a pu s'adapter rapidement.

Dans ce contexte, il a exhorté à analyser l'efficacité des mesures unilatérales vis-à-vis de la Russie à la lumière des objectifs proclamés, afin d'éviter à la population des pays initiateurs et des pays cibles de subir les retombées des sanctions dans le domaine des droits de l'homme.

Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont refroidies dans le contexte de la situation en Ukraine. Les pays occidentaux ont introduit une série de sanctions contre la Russie, avant que Moscou ne décide d'un embargo en réaction à ces mesures.

Dans ce contexte, la Russie a plus d'une fois rejeté les accusations des pays occidentaux affirmant qu'elle s'ingérait dans les affaires de l'Ukraine et a déclaré à plusieurs reprises qu'elle n'était pas partie au conflit intra-ukrainien dans le Donbass. En outre, la Russie a souligné qu'elle ne pouvait pas appliquer les accords de Minsk sur le règlement ukrainien d'une manière unilatérale.

source

 

 

Partager cet article

Repost 1
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS