Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 17:29

Le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies,  a appelé le peuple russe, le 30 octobre, à réviser son adhésion à la devise de la République française «Liberté, Égalité, Fraternité».

Issue de la Révolution française de 1789, cette devise  qui « s’est immiscée dans les sphères intellectuelles russes, avant de se propager dans toute la société », jusqu’à triompher lors de la Révolution bolchevique d’Octobre (1917) est un non-sens puisque la liberté est en contradiction avec  l’égalité:

« S’il y a liberté, il ne peut y avoir égalité parce que la liberté c’est une prairie où poussent des fleurs et des herbes sans contrainte, mais toute plante grimpe seulement dans la mesure de son pouvoir : les unes sont plus hautes, les autres plus basses et les dernières ne sont même pas visibles.
Ainsi [dans cette prairie] il n’y a pas d’égalité. Par contre, il existe des pelouses entretenues où toutes les herbes sont mises à égalité, mais dans ce cas elles ne sont pas libres. »
 Il faut donc choisir entre la liberté ou l’égalité mais les deux ensemble sont incompatibles.

Le Primat de l’Église orthodoxe russe, regrettant que « dans la tête des pseudo-intellectuels [russes] une telle évidence ne soit pas apparue mais au contraire qu’ils l’aient laissé se répandre dans la conscience collective russe »,  il  a appelé les Russes à réfuter la trop « séduisante devise », rappelant qu’elle est apparue lors de la Révolution française, qui s’est faite, « tout d’abord, au nom de la liberté.
Elle s’est répandue comme un adage culturel [en Russie] et s’est enraciné dans l’esprit de nos intellectuels. »

Source Interfax

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS