Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 17:41

Comment faire comprendre à une femme de 20 ans battue, maman depuis moins de deux semaines, qu’elle met, par amour pour un homme, son enfant en danger ainsi qu’elle-même?

Le 25 octobre, elle a reçu des coups. À l’arrivée des gendarmes dans un appartement de La Trinité, elle saignait du cuir chevelu, son visage portait des traces de coups. Elle a expliqué aux enquêteurs que ce n’était pas la première fois.

D’anciennes photos de ses jambes couvertes d’hématomes en témoignent. Il y a un an et demi, son compagnon lui a cassé le bras avec un bâton.

Après le poids des mots, le choc des photos. La présidente les étale devant la victime. Rien n’y fait. La magistrate insiste: « Je vais être brutale Madame. Vous avez une lourde responsabilité. C’est votre petit garçon. Il ne peut pas grandir dans une situation instable. Il va falloir faire le choix, soit de ce petit garçon, soit de Monsieur. »

Dans le box, Hethem Ferjani, 23 ans, admet sa jalousie mais pas les coups. « Je l’aime trop, je l’ai jamais frappée », affirme-t-il sans ciller. « Je suis innocent », ressasse-t-il, les larmes aux yeux, malgré des preuves irréfutables.

En situation irrégulière sur le territoire, le jeune homme avait refusé d’embarquer dans l’avion qui devait le ramener en Tunisie au début du mois. Il avait prétexté avoir avalé des lames de rasoir. Il venait de purger quatre mois de prison pour vol. Après un examen radiographique, il s’était volatilisé…

« JE NE PEUX PAS REQUÉRIR UNE INTERDICTION DU TERRITOIRE »

Le procureur de la République admet que « Madame est amoureuse mais en même temps, elle sait que tout cela doit s’arrêter. Ces violences volontaires ont entraîné quatre jours d’interruption temporaire de travail. »

Pas ému par « les larmes de crocodiles de Monsieur », le procureur requiert un an ferme. « Je ne peux malheureusement pas requérir une interdiction du territoire pour ce type de délit », regrette le magistrat.

Le tribunal ira au-delà des réquisitions en condamnant le prévenu à dix-huit mois de prison ferme à exécuter immédiatement. À l’annonce de la sanction, la jeune femme a éclaté en sanglots.

Nice Matin

via http://www.fdesouche.com/901175-conjoint-violent-en-situation-irreguliere-je-ne-peux-pas-requerir-une-interdiction-du-territoire-pour-ce-type-de-delit

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS