Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 19:27

«Que nous ne soyons qu’une personne ou 140 millions, nous voulons monter que nous ne faisons qu’un.

S'il est coupable, il doit être puni. Mais nous avons besoin de preuves», déclaré à Sputnik le père de Roman, le garçon qui a lancé un appel touchant à soutenir les athlètes russes ayant déjà recueilli plus de 700.000 vues en ligne.

La question de la participation des sportifs russes aux JO à Pyeongchang reste encore incertaine bien qu'il reste encore près de trois mois avant le début des épreuves. Le sentiment d'incertitude et d'injustice envers le sport russe a trouvé un écho dans le cœur de deux personnes ordinaires, un père et un fils, qui ont lancé cette belle initiativecontre la démarche visant les athlètes russes. Roman, écolier de Saint-Pétersbourg, et son père Igor Starkov ont transmis un message émouvant aux Russes et à toute la communauté internationale dans lequel ils s'interrogent: «Pourquoi une telle attitude envers nos athlètes?»

Le père du garçon s'est exprimé au micro de Sputnik et a révélé son avis sur l'actuel état des choses dans le sport russe.

«Maintenant, les problèmes globaux sont en train d'être résolus, mais je ne voudrais pas qu'ils soient résolus au détriment du sport, parce que c'est la seule chose qui unit les gens dans notre monde dur et cruel. On voit très souvent comment les fans s'embrassent dans les stades et encouragent le sport pur et beau», déclare-t-il.

Selon Igor, les sportifs s'entraînent et prennent part aux compétitions non seulement pour avancer dans leurs carrières, mais aussi pour rendre heureux leurs supporters.

 

«Sur cette question, c'est simplement impossible de comprendre pourquoi cette démarche vise la Russie. Nos skieurs ont gagné la course à Sotchi au dernier jour des Jeux, ils ont beaucoup travaillé pour le faire. C'étaient des top-sportifs, ils ont gagné des compétitions internationales — des coupes du monde et des championnats du monde — ils n'ont pas fait leur apparition un jour avant le début des Jeux», a-t-il déclaré.

Beaucoup d'étrangers soutiennent les sportifs russes, révèle Igor. «Cette question s'applique à tous les pays. Maintenant, cela se passe avec la Russie, mais une question se pose: qui sera le suivant? Tant que nous ne résisterons pas aux décisions incompréhensibles, on ne laissera pas le sport tranquille.

Et les athlètes étrangers le comprennent parce que le sport devient un instrument politique. Par conséquent, il y a beaucoup de partisans de notre initiative en Russie et partout ailleurs. Peut-être que certains ne soutiennent pas la Russie, mais tout le monde soutient l'idée de clarifier la situation et obtenir des preuves. Maintenant nous entendons seulement des verdicts: priver et suspendre. Où est la preuve?», s'interroge le père du garçon, passionné lui-même de sport.

 

Son fils et lui ne veulent pas crier de slogans politiques à la face du monde entier, mais juste montrer leur soutien aux athlètes russes. «Que nous ne soyons qu'une personne ou 140 millions, nous voulons monter que nous ne faisons qu'un. S'il est coupable, il doit être puni. Mais nous avons besoin de preuves. (…)Lentement, les gens dans le monde voient que les Russes se battent pour leurs droits, qu'ils n'ont pas baissé les bras», déclare-t-il, fermement.

Selon lui, si un individu commet une erreur, il ne faut pas blâmer un pays entier et toute une équipe nationale.
«Je pense que si une telle injustice concernait n'importe quel pays, tout le monde le soutiendrait. Le sport tout comme l'art est une de ces choses qui unissent les gens. Si nous perdons cela, les gens cesseront de communiquer les uns avec les autres. On ne doit pas rompre le fil de l'amitié», continue l'homme au micro de Sputnik.

Même si une chaîne russe a annoncé son intention de boycotter les JO à Pyeongchang si les athlètes russes n'y étaient pas admis, ce n'est pas le cas d'Igor et de Roman. Selon le père, il faut respecter le travail des athlètes étrangers qui ont travaillé dur pour se présenter aux Jeux Olympiques. «Je vais regarder certaines des épreuves. On ne peut pas dire que tout le pays éteindra la télé et se bouchera les oreilles. Des sportifs décents ont acquis le droit de se monter à d'autres pays. Il serait incorrect de boycotter», conclut-il.

Les athlètes russes vivent actuellement des temps sombres: dimanche, la Fédération internationale d'athlétisme a maintenu la suspension de la Russie mettant en question la participation des sportifs russes aux JO à Pyeongchang. Toutefois, cette démarche contre les athlètes russes a fait réagir Roman Starkov, écolier de Saint-Pétersbourg dont le message émouvant a recueilli plus de 82.000 vues, 2.500 «j'aime» et 800 partages.  

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS