Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 19:40

Dans une interview accordée à France 24 à Dakar, la ministre des Armées est revenue sur la lutte globale contre le terrorisme djihadiste. Elle estime que Daesh, presque rayé de la carte en Irak et en Syrie, adopte de nouvelles stratégies.

Lors d'un déplacement de Florence Parly dans la capitale sénégalaise à l'occasion du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, la chaîne de télévision publique France 24 lui a donné la parole, le temps d'une interview diffusée le 15 novembre. La ministre française des Armées a saisi cette occasion pour s'exprimer sur la lutte contre le djihadisme, au Moyen-Orient et en Afrique.

La lutte contre Daesh n'est pas terminée parce que Daesh est d’ores et déjà en train de redéployer son action et de se transformer en une organisation terroriste clandestine

En Irak et en Syrie, l'organisation terroriste «vole de défaite en défaite», rappelle Florence Parly. La membre du gouvernement français précise à ce titre que Daesh a perdu «90% des territoires conquis» – sans évoquer le rôle décisif joué par l'armée syrienne dans la chute de l'Etat islamique, à travers la libération, notamment, des villes de Deir ez-Zor et d'Abou Kamal au cours de ces dernières semaines. Elle avertit cependant que la mouvance djihadiste change actuellement de stratégie : «La lutte contre Daesh n'est pas terminée parce que Daesh est d’ores et déjà en train de redéployer son action et de se transformer en une organisation terroriste clandestine.»

L'Afrique : nouveau front principal de la lutte antiterroriste ?

Concernant l'opération militaire française contre les forces djihadistes au Sahel, Barkhane, Florence Parly explique qu'elle «durera ce qu'elle devra durer, [...] aussi longtemps que nécessaire». La ministre affirme tout l'attachement de la France à une solution impliquant une responsabilité accrue des pays africains : «Il est primordial que ce soit les pays africains concernés qui prennent cette question [de la lutte contre le terrorisme] à bras le corps.»

Ils doivent être capables de vaincre le terrorisme par leurs propres moyens

Pour mémoire, lors d'une visite à Washington le 20 octobre, Florence Parly avait appelé les autorités américaines à renforcer leur soutien aux troupes françaises combattant l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest, laissant présager un déplacement possible de l'épicentre des combats contre Daesh sur le continent africain.

lire la suite

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS