Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 20:19

Les pays de la coalition occidentale emmenée par les États-Unis tentent de faire oublier les traces de l'opération de libération de Raqqa, a annoncé Vassili Nebenzya, représentant permanent de Russie auprès de l'Onu.

Les États-Unis cherchent à dissimuler les conséquences de l'opération menée par la coalition anti-Daechdans la ville syrienne de Raqqa, a déclaré ce mercredi le représentant permanent de Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzya.

 

«La situation humanitaire à Raqqa, provoquée avant tout par les actions de force non sélectives de la coalition, est extrêmement préoccupante. Actuellement, les États-Unis et leurs principaux alliés prennent des mesures, y compris dans l'espace médiatique, pour dissimuler les lourdes conséquences de leur opération militaire», a-t-il souligné.

La situation dans la zone de désescalade du sud-ouest du pays reste inquiétante

Et d'ajouter que, contrôlée par les États-Unis, la zone de désescalade du sud-ouest du pays s'était transformée en un «trou noir» où les terroristes circulaient librement.

 

«La situation humanitaire dans le camp de Rokban, à la frontière avec la Jordanie, ne peut que susciter l'inquiétude. Les autorités syriennes n'y ont pas accès», a-t-il déclaré, intervenant au Conseil de sécurité de l'Onu.

«C'est une zone contrôlée par les militaires américains, qu'il ont installée de leur propre chef auprès de la base d'At-Tanf. Depuis, elle s'est transformée en un trou noir où les terroristes circulent librement», a-t-il fait remarquer.

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS