Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 15:15

Les autorités iraniennes ont rejeté dimanche l'appel d'Emmanuel Macron en faveur de discussions sur les missiles balistiques de Téhéran, affirmant qu'ils servaient uniquement à la défense du pays et n'avaient de ce fait rien à voir avec l'accord sur le programme nucléaire de la république islamique.

Jeudi, lors d'une visite à Dubaï, le Président français s'est déclaré très préoccupé par le programme de missiles balistiques de l'Iran, mentionnant un missile tiré du Yémen et intercepté par l'Arabie saoudite, et a évoqué la possibilité de sanctions concernant ces activités.

«Le missile tiré depuis le Yémen, qui est manifestement un missile iranien, montre la force de l'activité balistique, et leur activité dans toute la région sur le plan balistique est aujourd'hui extrêmement préoccupante», a estimé Emmanuel Macron, tout en évoquant la nécessité d'engager des négociations sur le programme de missiles balistiques de Téhéran.

«Nous avons dit aux responsables français à plusieurs reprises que l'accord sur le nucléaire n'est pas négociable et que l'on n'y greffera pas d'autres sujets», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi.

«La France a pleinement conscience de la position de fermeté de notre pays, à savoir que les questions de défense de l'Iran ne sont pas négociables», a-t-il dit.

 

L'Iran assure que son programme de missiles est purement défensif et qu'il n'a aucunement l'intention de fabriquer des missiles à capacité nucléaire.

L'accord sur le nucléaire iranien a été conclu en juillet 2015 entre Téhéran et le groupe des Six (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie). Il a permis une levée partielle des sanctions internationales visant l'Iran, en échange d'engagements pris par Téhéran pour brider son programme nucléaire afin de garantir que la république islamique ne cherche pas à se doter de la bombe atomique.

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS