Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 20:07

Google annonce mettre fin à son outil de « fact-checking » (vérification des faits) parce qu’il s’est révélé trop défectueux pour un usage public, la société ne sait pas encore si cette fonction reviendra.

« Nous avons lancé cet outil à la fin de l’année dernière dans le but d’aider les gens à en savoir plus sur les publications qu’ils lisaient », a déclaré un porte-parole de Google, ajoutant que la Daily Caller News Foundation (un site conservateur) était le catalyseur de cette prise de décision.

« Nous avons déjà dit que nous rencontrions des problèmes dans nos systèmes, et après un examen plus approfondi, il est clair que nous sommes incapables de fournir la qualité suffisante que nous souhaitons pour nos utilisateurs. »

Il y avait deux problèmes principaux avec le widget fact-check, qui est apparu sur la barre latérale des résultats de recherche de Google.

Premièrement, les sites ciblés par cet outil de fact-checking étaient pratiquement que des sites conservateurs ou ayant un public de droite. Le Daily Caller, par exemple, a reçu un tel traitement, alors que des sites comme Vox, Slate, Le Huffington Post, Mother Jones et plusieurs autres sites clairement connotés à gauche du spectre politique ne subissaient aucun fact-checking.

Deuxièmement, et c’est peut-être le plus important, de nombreuses « vérifications de faits » étaient erronées.

(…)

The Daily Signal

via http://www.fdesouche.com/943283-google-a-ete-contraint-de-retirer-outil-de-fact-checking-juge-defectueux-ne-ciblant-medias-de-droite

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS