Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 21:09

Comme l’heure est à la comparaison des politiques du président américain Donald Trump et de son homologue français Emmanuel Macron, on rappellera que le premier nommé, avant d’être élu, avait réclamé une commission d’enquête sur les dommages vaccinaux. 

Dans son dernier numéro paru, le magazine Bio contact*, a consacré un dossier sur l’ordre mondial sanitaire accéléré in-extrémis par Hillary Clinton, Barack Obama et Bill Gates.

La journaliste Senta Depuydt explique que lorsque l’OMS a décidé d’un plan globalisé pour les vaccins (vaccination universelle, « priorité Rougeole Oreillons Rubéole » et développement de nouveaux vaccins), un expert de l’agence de santé américaine a fait état de pressions subies quant à l’étude du fameux ROR. Ses révélations ont déclenché quelque 10 000 témoignages de victimes (recueillis par l’avocat Robert Kennedy).

L’industrie pharmaceutique, on l’imagine, a sorti la grosse artillerie pour défendre et imposer ses vaccins. L’affaire a pris alors un tournant politique : « Hillary Clinton veut étendre les obligations à tout le pays mais Donald Trump exige une commission d’enquête sur les dommages vaccinaux, dont l’un de ses fils a été victime. Trois jours avant les élections, Obama se hâte de signer et de financer avec Bill Gates l’avancement anticipé du GHSA, l’Agenda global pour la sécurité sanitaire, dont l’objectif principal est la vaccination de toute la population mondiale avec priorité sur le vaccin ROR ».

Dans plusieurs pays, des familles s’organisent

Aux Etats-Unis, en Australie, et dans de nombreux pays de l’Est de l’Europe, des manifestations ont eu lieu. Mais les manigances sont aussi allées bon train : « Roumanie : faux décès dus à la rougeole… » et campagne de vaccination en plein soleil avec des vaccins dans un panier à pique-nique par 40°centigrades.

L’opinion publique n’accepte pas le diktat des laboratoires et des politicards soumis

Comme on le voit actuellement avec les actions en justice contre le scandale du Lévothyrox  https://ripostelaique.com/levothyrox-vers-un-nouveau-scandale-de-sante-publique.html, des citoyens se rebiffent face à « L’ordre des médecins transformé en tribunal d’inquisition pour traquer et radier les praticiens réfractaires, tandis que des parents en colère ont agressé des médecins qui refusaient de reconnaître des effets secondaires graves causés par un vaccin ».

Ces réactions inquiètent les politiques car plus les lobbies du médicament tiroir-caisse font le siège de l’Union européenne pour imposer un carnet de surveillance numérique de vaccination, plus les initiatives citoyennes se multiplient. « Il suffit peut-être que Donald Trump parvienne à nommer sa commission d’enquête sur la sûreté des vaccins pour que tout bascule ». Car : « Des milliers de victimes disposent aujourd’hui d’éléments tangibles leur permettant d’établir la preuve des dommages subis et il existe une pléthore d’études attestant des risques et effets secondaires de la vaccination ».

Et puis aussi tellement d’autres choses suivies par l’équipe du collectif RegardsCitoyens.org. : Lumière sur Sunshine, ce que les labos donnent à nos médecins Open Data sur les cadeaux et contrats versés par les laboratoires pharmaceutiques aux praticiens de santé https://www.regardscitoyens.org/#&panel1-3   https://ripostelaique.com/joachim-son-forget-lrem-veut-mettre-au-pas-le-site-nosdeputes-fr.html

Malgré tout, la ministre des solidarités et de la Santé Agnès BUZYN dégaine ses seringues

« C’était l’article 34 du projet de financement de la Sécurité sociale (PFSS), c’est devenu par le hasard des débats parlementaires l’article 49. «Les vaccinations suivantes sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue : 1) antidiphtérique ; 2) antitétanique ; 3) antipoliomyélitique ; 4) contre la coqueluche ; 5) contre les infections invasives à haemophilus influenzae de type B ; 6) contre le virus de l’hépatite B ; 7) contre les infections invasives à pneumocoque ; 8) contre le méningocoque de sérogroupe C ; 9) contre la rougeole ; 10) contre les oreillons ; 11) contre la rubéole.»

Pour ceux qui hésiteraient, une mise en garde suit : «Les personnes titulaires de l’autorité parentale sont tenues personnellement responsables de l’exécution de l’obligation. La preuve que cette obligation a été exécutée doit être fournie, selon des modalités définies par décret, pour l’admission ou le maintien dans toute école, garderie, colonie de vacances ou autre collectivité d’enfants.» Onze vaccins et non plus trois obligatoires pour le nourrisson depuis lundi. Objectif atteint pour la ministre des Solidarités et de la Santé qui avait fait de cette mesure une marque de fabrique de sa politique de santé publique… »  http://www.liberation.fr/france/2018/01/01/vaccins-les-onze-injonctions-d-agnes-buzyn_1619833

Senta Depuydt interviewe Sophie Guillot d’Info Vaccin Prevenar sur la sûreté des vaccins et les dommages vaccinaux

https://youtu.be/PlAibnOuTyU

« Trop de vaccinations mal contrôlées, tuent la vaccination

Cette obligation implique pour nos nourrissons d’être obligatoirement vaccinés pour fréquenter une crèche, une école ou autres collectivités. alors que de nombreux scientifiques ou lanceurs d’alertes élèvent la voix pour informer qu’il est dangereux d’inoculer des virus vivants ou inactivés et des adjuvants sur un système immunitaire immature (le système immunitaire n’est mature qu’à partir de 3 ans).

Or, si l’on suit les recommandations du calendrier vaccinal, ce n’est pas moins de 10 injections pour 12 virus différents que l’on fait subir aux enfants de moins de 5 ans, 9 injections étant déjà réalisées pour leur 12 mois révolus.

Les notices des vaccins sont pourtant explicites et parlent de nombreux effets secondaires graves (dont forte fièvre, convulsions, asthme, diabète, encéphalites, autisme, sclérose en plaques, etc.), parfois même de décès consécutifs aux vaccinations.

La composition des vaccins laisse perplexe quant à la toxicité de ceux-ci (hydroxyde d’aluminium, squalène, formaldéhyde, antibiotiques, etc.). Aucune étude n’a jamais été menée sur leur neurotoxicité, ni sur leur effet cancérigène ou mutagène contrairement à n’importe quel autre médicament… » texte complet sur https://www.change.org/p/madame-la-mi…

En réponse aux mensonges diffusés par les médias et les politiques, témoignages sur le lien entre l’autisme et la vaccination

https://youtu.be/gwNhuItEvwQ

Première du film Vaxxed à Paris – Rencontre du public avec Andrew Wakefield

Suite à la censure par la mairie de Paris, Vaxxed est projeté en séance privée aux Champs Elysées. Questions réponses avec Andrew Wakefield et Senta Depuyd

(La position de Donald Trump est citée à 11’30)

https://youtu.be/dSLMQJXG950

Jacques Chassaing 

* N° de décembre 2017. Le magazine Bio contact est disponible gratuitement dans de nombreux magasins bio  https://www.biocontact.fr

Vaccination intensive des nourrissons : ce que vous cachent Macron et Buzyn

(Source : Riposte laïque)

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS