Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 12:11
Cameroun : le HCR s’inquiète du retour forcé de réfugiés nigérians

Au Cameroun, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’inquiète du renvoi d’au moins 385 réfugiés et demandeurs d’asile nigérians dans leur pays, et ce alors qu’ils avaient pourtant fui les violences du groupe jihadiste Boko Haram. Pour le HCR, il s’agit de retours forcés. « Faux », répondent les autorités camerounaises.

Depuis le début de l’année, 385 Nigérians ont été forcés de retourner dans leur pays d’origine. Rien que pour la semaine dernière, le HCR a recensé 160 expulsions, depuis le gand nord du Cameroun vers l’Etat de Borno, au Nigeria. Toutes ces personnes avaient pris la fuite, en 2014.

Pour le HCR ces retours forcés et continus sont inquiétants, d’autant plus qu’ils violent les accords signés par le Cameroun.

« C’est un nombre relativement important. C’est en violation du principe de non-refoulement qui est inscrit dans les textes internationaux. C’est également inquiétant parce que nous nous sommes alarmés par le passé de situations similaires auprès des autorités camerounaises », a déclaré Romain Desclous, porte-parole du HCR pour l’Afrique de l’Ouest.[…]

Parole contre parole. En attendant, le HCR a appelé, vendredi 20 avril, les autorités à s’abstenir de renvoyer d’autres Nigérians chez eux.

RFI

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS