Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 18:48
Liberté de la presse: la France chute vers le haut

La France gagne 6 places et pointe au 33e rang du classement de la liberté de la presse 2018 de Reporter Sans Frontières. Mais c’est essentiellement la chute d’autres pays qui fait grimper la France: Dénigrement, concentration aux mains d’oligarques ou refus d’accréditation… RSF a abordé les menaces qui pèsent sur les médias français.

Il y a les abonnés au podium, Norvège et Suède et les habitués de la queue de peloton, Érythrée et Corée du Nord: Reporter Sans Frontières a publié le 25 avril son classement 2018 de la liberté de la presse. Mais d'une manière générale, l'association pointe du doigt la dégradation de la situation pour les médias, y compris dans les démocraties occidentales.

 

La Belgique est le premier pays francophone et se hisse à la 7e place, gagnant deux places dans le classement des pays où la liberté de la presse est la mieux garantie. ...

 

... selon RSF: si la France se hisse à la… 33e place, c'est simplement parce que la situation de plusieurs pays européens se dégrade et qu'ils passent derrière elle. En 2017 déjà, RSF alertait sur le recul de la liberté de la presse sur le vieux continent, «celui qui a connu la plus forte dégradation».

En réalité, la situation de la presse en France ne connaît aucune évolution significative et plusieurs facteurs demeurent des sources d'inquiétude: L'association fait état d'une presse française «largement dominée par de grands groupes industriels» impliqués dans de nombreux domaines d'activités et relève le risque que cela fait peser sur «l'indépendance éditoriale et même sur la situation économique des médias».

Selon le site Informaction, une dizaine de personnes contrôleraient en France près de 90% des journaux vendus, plus de la moitié des parts d'audience à la télévision et environ 40% de celles de la radio.

Reporter Sans Frontières a également relevé les «refus d'accréditation» de l'administration Macron comme une menace potentielle à la liberté de la presse. Si RSF reste elliptique à ce sujet, on se souvient qu'au-delà du cas de Sputnik et de RT, «blacklisté» de tous les événements de l'Élysée et du ministère des Affaires étrangères, la volonté du Président de choisir quels journalistes avaient le privilège de l'accompagner dans ses déplacements avait beaucoup ému nos confrères.

L'analyse de la situation française conclut sur les «vifs débats» suscités par la loi «anti fake news» voulue par l'exécutif et qui pose de nombreuses questions quant à son champ et à ses modalités d'application, principalement.

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS