Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 19:33
Une Française va être rejugée pour terrorisme en Irak et risque désormais la peine de mort

C'est un retournement de situation notable. Mélina Boughedir, une Française de 27 ans condamnée à six mois de prison à Bagdad en février pour "entrée illégale" sur le territoire irakien, va être rejugée, selon "Envoyé Spécial", confirmant les informations de RMC.

Le procureur irakien a fait appel de sa première condamnation et cette fois, la Française sera également poursuivie pour "appartenance à une organisation terroriste", d'après des sources proches du dossier. Avec ces nouvelles charges, Mélina Boughedir risque la peine de mort, toujours en vigueur en Irak.

Son retour en France était attendu

Originaire de Seine-et-Marne, la Française est arrivée en Syrie avec son compagnon en 2015, avant d'être arrêtée à l'été 2017 à Mossoul, dans le nord de l'Irak, dans l'ancien bastion du groupe Etat islamique, avec ses quatre enfants. Trois ont depuis été rapatriés. "Envoyé Spécial" avait assisté à son étonnant procès : contrairement à d'autres ressortissants étrangers arrêtés en Irak, Mélina Boughedir n'avait pas été poursuivie en vertu de la loi antiterroriste.

Condamnée à six mois de prison en février, la jeune femme a depuis été libérée, sa peine étant couverte par sa détention préventive. Elle était attendue en France, où elle devait arriver sous "quelques semaines", estimait la ministre de la Justice Nicole Belloubet au micro de RTL fin février.

Elle aurait alors été prise en charge par la justice. Dans l'Hexagone, la jeune femme est visée par un mandat de recherche délivré dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Paris le 2 août 2016 pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS