Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 11:38
Danone: «Nous n'avons pas l'intention de réduire nos activités» en Russie

Du 24 au 26 mai, les entreprises occidentales sont réunies pour le grand raout des affaires russes à Saint-Pétersbourg. Dans une interview accordée à Sputnik, la vice-présidente régionale pour les relations corporatives de Danone en Russie et dans la CEI a évoqué les sanctions, les investissements et la vie de la société française en Russie.

Plus de 1.400 entreprises venant de 70 pays sont représentées au forum économique de Saint-Pétersbourg, dont l'américain Boeing, les français Total, L'Oréal, Danone et Schneider Electric, les japonais Toyota et Kawasaki, la filiale russe de l'allemand Siemens ou encore les poids lourds pétroliers BP et Shell.

Lors du Forum, Sputnik s'est entretenu avec Marina Balabanova, vice-présidente régionale pour les relations corporatives de Danone en Russie et dans la CEI, afin de savoir comment se porte le business français sur la terre russe malgré les sanctions.

«La société française Danone est présente en Russie déjà plus de 25 ans. Nous avons en Russie 16 usines, environ 10.000 employés. Et nous sommes très satisfaits du développement de notre business en Russie. Bien sûr, au cours de ces 25 années, nous avons connu des hauts et des bas avec l'économie russe, mais comme nous investissons dans une perspective à long terme, nous sommes venus ici pour longtemps, nous comprenons que toutes les difficultés économiques ne sont pas permanentes», a indiqué Marina Balabanova.

Quant aux sanctions, Mme Balabanova a indiqué qu'elles ne les ont presque pas touchées, car à ce moment-là toute leur production était déjà localisée en Russie.

«Nous avons été forcés de remplacer certains de nos ingrédients que nous importions, mais essentiellement, notre production, ainsi que la production de nos principaux fournisseurs, était déjà localisée en Russie. De plus, nous croyons que la localisation a été un stimulant, car ainsi certains de nos fournisseurs qui commençaient seulement à penser à la localisation ont ouvert leurs entreprises ici, ce qui a contribué à ce que toute la chaîne d'approvisionnement soit localisée».

 

La vice-présidente régionale pour les relations corporatives de Danone en Russie et dans la CEI a également indiqué que la société française Danone était déjà considérée en Russie comme étant un producteur local, car 95% de sa production est faite en Russie et qu'en outre les produits laitiers sous la marque Prostokvachino, fabriqués dans une usine du groupe Danone, y sont très populaires.

«Danone est si profondément ancré dans l'économie russe que nous n'avons pas l'intention de réduire nos activités».

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS