Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 16:05
Espagne : nationalistes basques et catalans réussissent à faire tomber Rajoy, chef du gouvernement espagnol

BREIZATAO – ETREBROADEL (31/05/2018) Pedro Sanchez, chef du Parti Socialiste Espagnol (PSOE), a obtenu le soutien des indépendantistes catalans et basques pour faire chuter Mariano Rajoy, chef du centre-droit austéritaire, dont le soutien populaire est au plus bas.

Agressivement hostile au mouvement d’indépendance catalan au point de faire emprisonner les organisateurs d’un référendum d’autodétermination, Rajoy a créé les conditions de sa chute en rapprochant socialistes espagnols et les nationalistes basques et catalans.

L’Indépendant (source) :

Le parlement espagnol, en débat depuis ce jeudi matin 9 heures, a décidé de destituer Mariano Rajoy de ses fonctions de Premier Ministre espagnol. La décision était dans les mains du Parti nationaliste basque (PNV) qui a voté ce jeudi après-midi pour la motion de censure en faveur de l’opposant de Mariano Rajoy, Pedro Sanchez.
Les socialistes, la gauche radicale de Podemos, les indépendantistes catalans et les nationalistes basques se sont ligués contre lui. Il sera officiellement déchu de la présidence, après le vote, vendredi matin.
Ce sont les nationalistes basques, en plus des nationalistes catalans, qui ont permi la chute de celui qui a organisé la violente répression du mouvement démocratique catalan.
Les Catalans devraient rapidement exiger la libération de leurs prisonniers politiques et la reprise des négociations entre Barcelone et Madrid.

 

source

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS